Le n°1 de la clarinette, veut jouer une nouvelle partition

Référence mondiale de la clarinette, des clubs de jazz intimistes aux concerts géants de Tina Turner, le numéro deux mondial des instruments à vent Buffet Group compte sur son nouvel actionnaire majoritaire pour conquérir de nouveaux territoires et agrandir sa gamme.[AFP/Archives]

Référence mondiale de la clarinette, des clubs de jazz intimistes aux concerts géants de Tina Turner, le numéro deux mondial des instruments à vent Buffet Group compte sur son nouvel actionnaire majoritaire pour conquérir de nouveaux territoires et agrandir sa gamme.

L'orchestre du Concertgebouw d'Amsterdam est équipé en quasi-totalité de ses instruments, également très représentés au sein du New York Philharmonic et du London Symphony Orchestra.

Pour les clarinettes, c'est le numéro un mondial et la référence incontestée avec sa marque Buffet Crampon qui a les faveurs des musiciens les plus réputés. Le réalisateur américain Woody Allen "jazze" sur scène avec une Buffet Crampon.

Mais Buffet Group veut aussi se développer vers des instruments d'entrée de gamme.

"L'enjeu est de développer Buffet Group vers d'autres instruments, en particulier les cuivres et les instruments d'étude", a ainsi expliqué Xavier Marin, président de la société d'investissement Fondations Capital, lors d'une conférence de presse officialisant qu'il devenait le nouvel actionnaire majoritaire du groupe.

L'objectif est de poursuivre la "transformation profonde et rapide" de Buffet Group, a précisé Antoine Beaussant, son président. L'arrivée de cet actionnaire, à hauteur de 91%, "va nous permettre d'étendre davantage le rayonnement du groupe par de nouveaux investissements et de nouvelles acquisitions".

L'encre est à peine sèche sur les contrats de cession que les partenaires ébauchent déjà leur nouvelle partition: de "nouvelles acquisitions sont déjà engagées", a indiqué M. Beaussant, relevant que son groupe représente "un pôle d'attraction" pour des marques souvent familiales "grâce à son respect des marques et des savoir-faire".

Et la consolidation du secteur est loin d'être achevée puisque les quatre premiers acteurs détiennent moins de 50% du marché mondial.

La Tosca, une clarinette à 6.000 euros

Le groupe, dont les racines remontent à 1789 lorsqu'Antoine Courtois crée la première trompette de cavalerie et devient fournisseur exclusif de la Garde Républicaine, commercialise désormais cinq marques.

La marque Buffet Crampon voit le jour en 1836 et profite à plein de l'âge d'or du jazz aux Etats-Unis dans les années 1920. Achetée en 1981 par le britannique Boosey & Hawkes, elle repasse sous pavillon français via un MBO (rachat par l'équipe dirigeante) sous l'égide du capital-investisseur Argos Soditic, qui vient de céder sa part.

Sa clarinette Tosca, née en 2003, a séduit entre autres Michel Arrignon, Romain Guyot, Pascal Moraguès, Guy Deplus ou encore Paul Meyer. M. Meyer affectionne également sa dernière création, la Divine, qui devrait coûter 6.000 euros pièce.

Malgré une diversification engagée en 2006 avec l'acquisition de Besson, puis des marques allemandes Keilwerth et Schreiber en 2010, le groupe a réalisé l'an dernier près de 70% de son chiffre d'affaires (67,2 millions d'euros, +20%) uniquement avec ses clarinettes.

En 2011, il a réalisé 93% de son chiffre d'affaires hors de France. Il connaît notamment un "développement considérable" en Chine et en Corée, et souhaite se renforcer dans les grands marchés émergents, en particulier en Amérique du Sud.

Outre le développement de ses activités, les nouveaux partenaires veulent continuer d'innover à l'instar de sa gamme Green Line. Ces clarinettes sont fabriquées avec un matériau composite fait d'ébène du Mozambique reconstitué, issu du bois recyclé de sa propre production.

Ce matériau permet de conserver 100% des qualités acoustiques tout en assurant une "longévité incontestable puisqu'il ne peut pas se fendre par choc climatique", a relevé le groupe.

Fin 2011, Buffet Group employait 570 personnes, dont 374 dans ses quatre ateliers de production situés en France et en Allemagne. Il produit 80.000 instruments par an.

Vous aimerez aussi

La légende du folk-rock américain, Bob Dylan, lors d'un concert le 22 juillet 2012 à Carhaix-Plouguer, dans l'est de la France [Fred Tanneau / AFP/Archives]
Enquête Non-lieu pour Bob Dylan, accusé d'injure par une association croate
Katherine Jackson, mère de Michael, à Los Angeles, le 27 septembre 2011 [Robyn Beck / AFP]
Procès Le clan Jackson devra rembourser 800.000 dollars à AEG
Le chanteur américain Justin Bieber à Los Angeles, le 18 décembre 2013 [Robyn Beck / AFP/Archives]
Canada Audience préliminaire au procès de Justin Bieber en mai

Ailleurs sur le web

Derniers articles