Concert de soutien aux Pussy Riot à St-Pétersbourg

Le groupe de rock culte DDT, dont le leader Iouri Chevtchouk est connu pour ses prises de position contre Vladimir Poutine, et d'autres musiciens ont participé dimanche à Saint-Pétersbourg à un concert de soutien aux prisonniers politiques en Russie, dont les Pussy Riot. [AFP] Le groupe de rock culte DDT, dont le leader Iouri Chevtchouk est connu pour ses prises de position contre Vladimir Poutine, et d'autres musiciens ont participé dimanche à Saint-Pétersbourg à un concert de soutien aux prisonniers politiques en Russie, dont les Pussy Riot. [AFP]

Le groupe de rock culte DDT, dont le leader Iouri Chevtchouk est connu pour ses prises de position contre Vladimir Poutine, et d'autres musiciens ont participé dimanche à Saint-Pétersbourg à un concert de soutien aux prisonniers politiques en Russie, dont les Pussy Riot.

"Il y a vingt ans, nous nous battions contre les répressions politiques. Aujourd'hui, nous le faisons de nouveau. Vingt ans se sont écoulés et rien n'a changé", a lancé sur scène Iouri Chevtchouk, selon une journaliste de l'AFP.

Le concert, qui a débuté vers 19H30 (15H30 GMT), a réuni quelques centaines de personnes dans un club du centre de Saint-Pétersbourg, la deuxième ville de Russie (nord-ouest).

Parmi eux se trouvaient Nikolaï Polozov et Violetta Volkova, deux des avocats des trois membres du groupe punk Pussy Riot, qui ont été condamnées en août à deux ans de camp chacune.

Les trois jeunes femmes ont été reconnues coupables de "hooliganisme" et d'"incitation à la haine religieuse" après avoir chanté en février une "prière punk" dans une cathédrale de Moscou, demandant à la Sainte Vierge de "chasser Poutine" du pouvoir.

En Russie, "il y a des gens qui sont condamnés uniquement car ils ont voulu s'exprimer", a déclaré sur scène M. Polozov, avant d'inviter la foule à crier "Liberté pour les prisonniers politiques".

"Dans notre pays, il y a des prisonniers politiques, ce sont les Pussy Riot, les prisonniers de la place Bolotnaïa, Taïssia Ossipova et les autres", a renchéri une des organisatrices du concert, Olga Kournossova, membre du mouvement d'opposition l'Autre Russie.

L'organisatrice faisait alors également référence à une série d'interpellations d'opposants ayant suivi une manifestation qui a dégénéré en heurts, le 6 mai, sur la place Bolotnaïa à Moscou, à la veille de l'investiture à la présidence de Vladimir Poutine.

Elle évoquait aussi la condamnation à huit ans de camp pour "trafic de drogue" d'une militante du mouvement l'Autre Russie, Taïssia Ossipova, 28 ans. Cette dernière dénonce une affaire fabriquée de toute pièce.

Toujours sur Direct Matin :

"Je hais Poutine", lance depuis sa prison, l'une des Pussy Riot

Poutine ferme sur ses positions, de la Syrie aux Pussy Riot

Mireille Mathieu dénonce le "sacrilège" des Pussy Riot

Vous aimerez aussi

La légende du folk-rock américain, Bob Dylan, lors d'un concert le 22 juillet 2012 à Carhaix-Plouguer, dans l'est de la France [Fred Tanneau / AFP/Archives]
Enquête Non-lieu pour Bob Dylan, accusé d'injure par une association croate
Katherine Jackson, mère de Michael, à Los Angeles, le 27 septembre 2011 [Robyn Beck / AFP]
Procès Le clan Jackson devra rembourser 800.000 dollars à AEG
Le chanteur américain Justin Bieber à Los Angeles, le 18 décembre 2013 [Robyn Beck / AFP/Archives]
Canada Audience préliminaire au procès de Justin Bieber en mai

Ailleurs sur le web

Derniers articles