La renaissance du marché couvert de Reims

Les halles du Boulingrin à Reims, le 14 septembre 2012 [François Nascimbeni / AFP] Les halles du Boulingrin à Reims, le 14 septembre 2012 [François Nascimbeni / AFP]

Les Halles du Boulingrin à Reims, marché couvert classé monument historique et composé d'une immense voûte en béton armé conçue par Eugène Freyssinet en 1927, ont rouvert leurs portes au public vendredi, 24 ans après leur fermeture.

Vaste parabole de béton blanc de 100 mètres de long sur 50 mètres de large baignée d'une lumière jaune diffusée par 900 m2 de verrières, les Halles du Boulingrin ont été érigées entre 1927 et 1929 lors de la reconstruction de Reims en partie détruite par les bombardements la Première guerre mondiale.

Dessiné par Emile Maigrot, le bâtiment témoigne des innovations techniques de l'entre-deux-guerres, notamment par l'usage des coques minces en béton armé inventées par l'ingénieur Eugène Freyssinet qui conçoit pour le marché rémois une voûte de 7 centimètres d'épaisseur sans points porteurs apparents.

Mal entretenues, les halles, dont le béton se fragmentait, ont été fermées au public en août 1988 avant d'être classées en 1990 au titre des monuments historiques sous l'impulsion du ministre de la Culture Jack Lang, alors que la municipalité de l'époque envisageait leur destruction.

Portés par l'équipe de la maire PS Adeline Hazan élue en 2008, les travaux de restauration du bâtiment commencés en novembre 2009 sous la direction de François Chatillon, l'architecte en chef des Monuments historiques, ont mobilisé 31,6 millions d'euros dont 18 millions financés par la ville de Reims.

A partir du 21 septembre, le bâtiment retrouvera sa fonction originelle en accueillant trois marchés par semaine chaque mercredi, vendredi et samedi et servira à l'occasion de lieu culturel.

Les Halles du Boulingrin qui doivent être inaugurées vendredi soir en présence de Jack Lang resteront ouvertes au public durant les journées du patrimoine les 15 et 16 septembre.

Vous aimerez aussi

Le bateau l'Hermione rentre en France
patrimoine Le bateau l'Hermione rentre en France
Dans les coulisses des eaux de Versailles
Culture Dans les coulisses des eaux de Versailles
Un employé du musée Victoria & Albert Museum de Londres devant un autoportrait de Frida Kahlo lors d'une exposition consacrée à l'artiste mexicaine, le 13 juin 2018 [Daniel LEAL-OLIVAS / AFP]
Royaume-Uni Au V&A Museum de Londres, une exposition très personnelle sur Frida Kahlo

Ailleurs sur le web

Derniers articles