Un cinéaste nord-coréen au festival de Busan

Le directeur du Festival international du film de Busan, Lee Yong-Kwan, en conférence de presse le 10 septembre 2012 [Jung Yeon-Je / AFP/Archives] Le directeur du Festival international du film de Busan, Lee Yong-Kwan, en conférence de presse le 10 septembre 2012 [Jung Yeon-Je / AFP/Archives]

Les organisateurs du festival de Busan en Corée du Sud, le plus important festival du cinéma en Asie, ont annoncé mardi avoir invité pour la première fois un cinéaste nord-coréen à l'occasion de la projection de son film.

Kim Gwang-Hun et les acteurs de "Comrade Kim Goes Flying" ont été invités à assister à la 17ème édition du film de Busan qui se tiendra dans cette ville méridionale de la Corée du sud du 4 au 13 octobre, a précisé une porte-parole de l'événement à l'AFP.

Le titre "Comrade Kim Goes Flying" (Le camarade Kim prend son envol) est un clin d'oeil à l'ancien dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il, décédé en décembre 2011 à 69 ans, dont la phobie de l'avion le contraignait à se déplacer en train. Jong-Il était par ailleurs passionné de cinéma.

La comédie, co-réalisée par le Britannique Nicholas Bonner et la Belge Anja Daelemans, a été tournée à Pyongyang.

Elle relate la rencontre entre une femme mineur de charbon qui aspire à intégrer une troupe de trapézistes dans un cirque d'Etat et un trapéziste qui tombe amoureux d'elle après avoir raillé son ambition.

"Nous avons programmé par le passé un documentaire réalisé par la cinéaste belge, c'est comme ça que nous avons entendu parler de ce film (...). Nous attendons toujours" une réponse de Corée du Nord, a souligné la porte-parole du festival.

L'invitation des organisateurs a été transmise par Nicholas Bonner, également responsable d'une agence de voyage spécialisée dans les séjours - encadrés - d'étrangers en Corée du Nord.

Il n'y a officiellement aucune liaison postale ni téléphonique entre le Sud et le Nord depuis la guerre de Corée (1950-53) et les deux pays restent techniquement en guerre à défaut d'avoir signé un traité de paix.

"Comrade Kim Goes Flying", projeté en avant-première internationale au festival du film de Toronto, a également été programme au festival international du film de Pyongyang qui se tient cette semaine dans la capitale nord-coréenne, selon un journal pro-Nord publié au Japon, le Chosun Sinbo.

La création artistique en Corée du Nord est très étroitement contrôlée par le régime communiste. Toute oeuvre d'art est destinée à servir sa propagande et à glorifier la famille Kim.

Vous aimerez aussi

Interview Philippe Lacheau : "On est une grande bande de potes"
ciné Need for Speed, vengeance sur la route
ciné Quand le mariage dynamite les préjugés

Ailleurs sur le web

Derniers articles