Muse dévoile son nouvel album lors d'un concert à l'Olympia

Matthew Bellamy (g) et son groupe Muse en concert à l'Olympia, à Paris, le 2 octobre 2012 [Thomas Samson / AFP] Matthew Bellamy (g) et son groupe Muse en concert à l'Olympia, à Paris, le 2 octobre 2012 [Thomas Samson / AFP]

Plus habitué à jouer dans des stades et des salles immenses, Muse a dévoilé mardi son nouvel album "The 2nd Law", paru la veille, dans le cadre intime et prestigieux de l'Olympia.

Le premier concert du groupe britannique dans la célèbre salle parisienne avait l'allure d'un événement et, peu avant l'ouverture des portes, une longue file de fans s'étirait sur plusieurs dizaines de mètres boulevard des Capucines.

Adepte d'un rock épique, le trio est réputé pour ses concerts gigantesques et spectaculaires. Lors de sa venue au Stade de France en 2010, une soucoupe volante faisait même partie du spectacle.

Mais mardi soir à l'Olympia, la scénographie était réduite au minimum: une gerbe de leds posée sur un côté de la scène, quelques effets lumineux sur les basses et les guitares.

Sans l'appui des effets spéciaux, le groupe a montré qu'il n'avait rien oublié des bases du rock et qu'il savait toujours séduire le public dans un cadre intime aussi bien que dans un stade.

Au cours d'un concert d'une heure trente, Muse a savamment dosé les classiques et les nouveaux titres de "The 2nd Law".

Le chanteur Matt Bellamy, peu bavard mais heureux d'être sur scène, a martelé la guitare et grimpé les octaves sur les grands tubes du groupe "Knights of Cydonia", Plug in Baby" ou encore "Super Massive Black Hole", accueillis avec ivresse par le public.

Celui-ci s'était manifestement familiarisé avec les nouveaux titres, déjà bien rodés par le groupe qui n'a pourtant donné qu'une poignée de petits concerts pour la sortie du disque.

Ces morceaux dévoilent de nouvelles facettes du groupe. "Panic Station" et son riff funk est inspiré de Prince, "Madness" emprunte au dubstep, le nouveau courant électronique à la mode, tandis que la ballade "Animals" évoque Radiohead et "Survival", l'hymne de JO de Londres, fait penser à Queen.

Mais ce qui frappe c'est avant tout le tempo de ces titres, globalement beaucoup plus lent que les chansons qui ont fait le succès du groupe.

Sur scène, les morceaux de "The 2nd Law", qui a reçu un accueil mitigé de la critique, n'ont visiblement pas encore la force de leurs prédécesseurs.

Muse sera en concert le 16 octobre à Montpellier, 18 à Paris-Bercy et le 22 à Nantes. Le groupe a aussi prévu de revenir au Stade de France en juin.

Vous aimerez aussi

La légende du folk-rock américain, Bob Dylan, lors d'un concert le 22 juillet 2012 à Carhaix-Plouguer, dans l'est de la France [Fred Tanneau / AFP/Archives]
Enquête Non-lieu pour Bob Dylan, accusé d'injure par une association croate
Katherine Jackson, mère de Michael, à Los Angeles, le 27 septembre 2011 [Robyn Beck / AFP]
Procès Le clan Jackson devra rembourser 800.000 dollars à AEG
Le chanteur américain Justin Bieber à Los Angeles, le 18 décembre 2013 [Robyn Beck / AFP/Archives]
Canada Audience préliminaire au procès de Justin Bieber en mai

Ailleurs sur le web

Derniers articles