Culture – Publié le 19 mai à 11:48 – Mis à jour le 22 mai 2017 à 07:53

Projection mouvementée pour "Okja", film Netflix

Projection mouvementée pour "Okja", film Netflix «
Play

Diffamation : François Bayrou fixé vendr...

»
Play

La Suède abandonne les poursuites contre...

Ce vendredi 19 mai, "Okja", le film de Bong Joon-Ho était au programme de ce troisième jour au Festival de Cannes. Le long métrage américano-coréen produit par Netflix s’est arrêté au début de sa projection. Un problème technique en serait la cause d’après un communiqué de presse.

À peine le film commencé, la projection s’est soudainement arrêtée et la coupure a duré entre 7 et 8 minutes. D’après les journalistes présents, un problème de format empêchant le film d’être correctement diffusé en était à l’origine. Le rideau ne s’était pas complétement levé et cachait une partie de l’écran et notamment la tête de l’actrice principale, Tilda Swinton. Les services techniques chargés de la projection se sont excusés auprès de l’équipe du film, des réalisateurs ainsi qu’auprès des spectateurs présents dans la salle.

Netflix pas le bienvenu au festival

Cette interruption n’a pas été le seul problème rencontré lors de la projection. Après la reprise du film, le logo du producteur a été hué par la salle et les trois-quarts des spectateurs sont sortis avant la fin de celui-ci selon un journaliste de TCM Cinéma qui a relaté l’événement sur Twitter. 

La polémique Netflix avait déjà été le point fort de la dernière conférence de presse du jury lors du premier jour du Festival et avait soulevé différentes opinions. "Ce serait un énorme paradoxe que la Palme d'Or ou un autre prix décerné à un film ne puisse pas être vu en salles" avait déclaré Pedro Almodovar, le président du jury de cette 70ème édition. De quoi bien animer cette troisième journée de compétition.

EK