La Bourse de Paris confirme sa hausse

La Bourse de Paris a ouvert en hausse mardi, encouragée par le maintien de la politique ultra-accommodante de la Réserve fédérale américaine (Fed), à l'orée d'une séance qui sera animée par plusieurs rendez-vous économiques aux Etats-Unis.[AFP/Archives]

La Bourse de Paris était en hausse mardi dans les premiers échanges, encouragée par le maintien de la politique ultra-accommodante de la Réserve fédérale américaine (Fed), à l'orée d'une séance qui sera animée par plusieurs rendez-vous économiques aux Etats-Unis.

A 09H18 (07H18 GMT), le CAC 40 prenait 0,39% à 3.515,61 points.

"La colombe Bernanke", président de la Fed, permet aux marchés boursiers de confirmer leur tendance haussière, note Christian Parisot, économiste pour le courtier Aurel BGC.

Sa vision "très pessimiste du marché du travail a relancé les anticipations de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire, tel qu'un +QE3+", explique-t-il.

L'optimisme devrait rester de rigueur d'autant que l'accalmie se confirme en zone euro.

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a estimé qu'il était trop tôt pour être "optimiste de manière absolue" sur les perspectives économiques de l'Union monétaire et la fin de la crise, mais s'est dit plus confiant qu'il y a quelques mois.

L'Espagne va rester toutefois au coeur des préoccupations des intervenants au moins jusqu'à vendredi, jour de présentation de son budget 2012 sous l'oeil vigilant de l'Union européenne qui l'exhorte à réduire son déficit.

Et la Grèce, malgré le succès du plan de restructuration d'une partie de sa dette, reste aussi dans le viseur du marché. Une réunion a lieu ce mardi entre le Parlement européen et la troïka des créanciers du pays (UE-BCE-FMI) pour évoquer l'efficacité des mesures prises par le pays pour réduire son déficit.

Aux Etats-Unis, plusieurs rendez-vous économiques seront suivis durant la séance et notamment la publication de l'enquête Case-Shiller sur le prix des logements et l'indice de confiance des consommateurs.

En Allemagne, est également attendu le baromètre GfK du moral des consommateurs.

Du côté des valeurs, Vivendi (+0,51% à 14,11 euros), n'était pas affecté par les changements à la tête de sa filiale SFR.

Danone était stable (-0,06% à 51,82 euros). Le groupe agroalimentaire, qui a fusionné ses activités en Russie avec celles du russe Unimilk, prévoit d'investir 700 millions de dollars dans les cinq à sept prochaines années dans ce pays.

Air France-KLM reculait en revanche de 1,02% à 4,36 euros. La compagnie aérienne Air France pourrait avoir besoin de se recapitaliser d'ici deux ans au regard de ses comptes sociaux, ou bien de réduire son capital social, a affirmé le site internet La Tribune.

Medica (maisons de retraite) prenait 1,89% à 12,68 euros après avoir annoncé un bénéfice de 42 millions d'euros, en hausse de 78,4% par rapport à 2010, et des perspectives encourageantes pour 2012.

Vous aimerez aussi

Traders à la cloture sur le New York Stock Exchange le 5 février 2018  [Bryan R. Smith / AFP]
Bourse A Wall Street, le Dow Jones repart de l'avant et prend plus de 2%
La chute de Wall Street s'est propagé aux marchés financiers mondiaux [ERIC PIERMONT / AFP/Archives]
Bourse Krach ou pas krach ? Les marchés se font peur mais l'économie est solide
Cryptomonnaie Binance et les plateformes de cryptomonnaies victimes de leur succès

Ailleurs sur le web

Derniers articles