Etats-Unis : la croissance s'accélére

La croissance économique des Etats-Unis s'est accélérée au quatrième trimestre mais a été freinée plus qu'on ne le pensait par le commerce extérieur du pays, selon la troisième estimation officielle du PIB américain d'automne publiée jeudi à Washington.[AFP/Archives]

La croissance économique des Etats-Unis s'est accélérée au quatrième trimestre mais a été freinée plus qu'on ne le pensait par le commerce extérieur du pays, selon la troisième estimation officielle du PIB américain d'automne publiée jeudi à Washington.

Par rapport au trimestre précédent, le produit intérieur brut américain a crû de 3,0% en rythme annualisé d'octobre à décembre, après avoir progressé de 1,8% pendant les trois mois d'été, a indiqué le département du Commerce, confirmant ainsi les chiffres qu'il avait donnés un mois plus tôt.

Le détail des données publiées par le ministère montre que la confirmation du taux de croissance a résulté d'une révision à la baisse des exportations américaines, dont les effets ont été compensés par une révision à la hausse de l'investissement privé hors logement.

Il apparaît désormais que le commerce extérieur aurait fait perdre 0,3 point de croissance au pays au quatrième trimestre, tandis que l'investissement privé hors logement en faisait gagner 0,5.

Le moteur principal de la croissance au quatrième trimestre a été la reconstitution des stocks des entreprises, qui a fait gagner 1,8 point de hausse au PIB. C'est le résultat d'un mouvement de balancier à la faveur d'un regain de confiance dans les perspectives économiques du pays après un été marqué par des déstockages provoqués par des doutes croissants sur la trajectoire à venir de la reprise.

Selon le gouvernement, la consommation des ménages, qui a progressé de 2,1% sur les trois derniers mois de l'année, a fait gagner 1,5 point de croissance au pays, et les dépenses d'investissement dans le logement en ont apporté 0,3.

A l'inverse, la dépense publique, en baisse pour le cinquième trimestre d'affilée, a fait perdre 0,8 point de croissance.

Sur l'ensemble de l'année 2011, la croissance économique du pays, ralentie au premier semestre par les conséquences de la flambée du pétrole et du séisme japonais, et de manière plus générale par la crise en Europe, a atteint 1,7% contre 3,0% en 2010, rappelle le gouvernement.

Le PIB de la première puissance économique mondiale a atteint officiellement 15.094,0 milliards de dollars en 2011.

Selon les chiffres officiels, c'est la consommation des ménages, jugée encore faible il y a une semaine par le président de la banque centrale (Fed), Ben Bernanke, qui a assuré 90% de la croissance économique des Etats-Unis, signe que le pays est encore loin d'avoir réalisé son engagement pris au G20 de modifier son modèle de croissance pour le faire reposer moins sur la consommation.

L'évolution du commerce extérieur a eu un effet quasi nul sur le PIB, n'apportant en 2011 que 0,05 point de croissance.

Aidées sans doute par la baisse du dollar par rapport aux principales autres monnaies mondiales en 2011, les exportations, que le gouvernement américain voudrait voir devenir un moteur de croissance durable pour le pays, ont progressé de 6,7% par rapport à 2010, mais les effets de cette hausse sur la croissance des Etats-Unis, pays au déficit commercial chronique, ont été presque intégralement effacés par une progression des importations de 4,9%.

Vous aimerez aussi

Un homme sort d'un Pôle Emploi à Nantes, le 15 janvier 2018 [LOIC VENANCE / AFP/Archives]
Économie Le taux de chômage devrait se stabiliser à 8,9% d'ici à mi-2018
Économie Forte hausse de la croissance en 2017, à 1,9% contre 1,1% en 2016
Emploi Le nombre d'emplois marchands au plus haut depuis 2007

Ailleurs sur le web

Derniers articles