Le marché automobile en petite forme

Le marché automobile français a reculé de 20,4% au premier trimestre toujours en raison de la fin de la prime à la casse, selon des données quasi-définitives arrêtées au 28 mars divulguées vendredi par le site internet des Echos.[AFP/Archives]

Le marché automobile français a reculé de 20,4% au premier trimestre toujours en raison de la fin de la prime à la casse, selon des données quasi-définitives arrêtées au 28 mars divulguées vendredi par le site internet des Echos.

Les chiffres officiels définitifs doivent être communiqués lundi, mais selon ces données obtenues auprès d'un constructeur, le recul est de 20,8% au mois de mars.

Environ 3.000 voitures de toutes marques n'ont pas encore été incluses dans les statistiques du mois de mars, sur un total de 157.000.

Les marques françaises, qui avaient largement bénéficié de la prime à la casse jusqu'à son extinction en décembre 2010, reculent plus nettement (-29%) au premier trimestre que les étrangères (-8,4%).

Renault baisse de 29% tandis que Dacia est en repli de 28%. Le recul est plus marqué pour Peugeot (-31%) et Citroën perd 26%.

Au total, les marques françaises ne représentent que 52% du marché hexagonal contre 58% au premier trimestre 2011, soulignent Les Echos.

Les marques Fiat et Opel perdent 35%, alors que les coréennes Kia et Hyundai gagnent respectivement 25 et 19%. Côté allemand, la palme revient à Mercedes (+35%) tandis que BMW et Audi progressent de 6%.

Vous aimerez aussi

Commerce Le «Made in France» va avoir sa rue (éphémère) à Paris
Football Coupe du Monde 2018 : tout savoir sur le Pérou
Le beau temps partout en France
Météo Le beau temps partout en France

Ailleurs sur le web

Derniers articles