Pétrole: les exportations de l'Irak sont au plus haut

Les exportations de pétrole de l'Irak ont atteint en mars leur plus haut niveau depuis plus de 30 ans et devraient continuer à croître dans les mois suivants, a indiqué dimanche le ministère du Pétrole dans un communiqué.[AFP]

Les exportations de pétrole de l'Irak ont atteint en mars leur plus haut niveau depuis plus de 30 ans et devraient continuer à croître dans les mois suivants, a indiqué dimanche le ministère du Pétrole dans un communiqué.

"Les exportations de mars se sont élevées à 71,827 millions de barils, soit un niveau moyen de 2,317 millions de barils par jour (...) L'Irak n'avait pas atteint ce volume depuis 1980", selon le porte-parole du ministère, Assem Jihad, cité dans le communiqué.

"Les recettes se sont élevées à 8,475 milliards de dollars. Le prix moyen a été de 118 dollars par baril", a-t-il précisé.

"L'augmentation des exportations s'explique par la mise en oeuvre du nouveau terminal flottant (dans le Golfe, ndlr), qui a commencé en février, avec une moyenne de 850.000 barils par jour", a souligné le porte-parole.

Les exportations du terminal de Bassora ont atteint 59,427 millions de barils, et celles de Kirkouk (nord) 12,42 millions de barils, selon lui.

"J'espère que les exportations vont augmenter en avril et dans les mois suivants, grâce à une augmentation de la production et de la capacité d'exportation", a indiqué M. Jihad.

La vente de pétrole représente environ 90% des recettes budgétaires et les deux tiers du PIB de l'Irak, qui compte beaucoup sur cette manne pour financer sa reconstruction après des décennies de guerre et de sanctions.

L'Irak pompe actuellement environ 3 millions de barils de pétrole par jour (mbj), son plus haut niveau de production de pétrole depuis 1979, dont plus de la moitié est exportée.

Vous aimerez aussi

Automobile Les prix de l'essence et du diesel vont continuer de grimper
Indonésie : un puits de pétrole explose, 15 morts et 40 blessés
Explosion Indonésie : un puits de pétrole explose, 15 morts et 40 blessés
Économie La consommation de pétrole va culminer à la fin des années 2030

Ailleurs sur le web

Derniers articles