Grève des contrôleurs aériens: des perturbations

Des perturbations sont à prévoir lundi et mardi dans le trafic aérien intérieur en raison d'une grève des contrôleurs aériens qui protestent contre une réforme de la navigation en province, mais l'impact du mouvement a été anticipé par l'aviation civile et les compagnies.[AFP/Archives]

Des perturbations sont à prévoir lundi et mardi dans le trafic aérien intérieur en raison d'une grève des contrôleurs aériens qui protestent contre une réforme de la navigation en province, mais l'impact du mouvement a été anticipé par l'aviation civile et les compagnies.

A la demande de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), les compagnies aériennes ont dû supprimer 20% de leurs vols au départ ou à l'arrivée d'Orly. Ainsi, 18 vols ont d'ores et déjà été annulés à Lyon Saint-Exupéry.

Pour Air France, "l'impact de la grève devrait être limité", les passagers concernés ayant "d'ores et déjà été prévenus par SMS ou par mail", a assuré dimanche à l'AFP une porte-parole de la compagnie.

Au départ de Paris-Charles de Gaulle à Roissy, Air France prévoit de maintenir l'intégralité de son programme. "Quelques retards restent cependant possibles", a admis la compagnie.

La compagnie Easyjet a annulé 16 vols pour lundi à l'arrivée ou au départ de l'aéroport d'Orly.

Trois syndicats de contrôleurs aérien, la CGT, la CFDT et l'Unsa ont appelé à la grève pour s'opposer à un plan de restructuration des services de contrôle aérien de province qui impliquerait une diminution des effectifs.

Ils dénoncent un plan visant à fermer "la moitié des services de contrôle d'approche en France métropolitaine avec leurs services supports et de maintenance, la totalité des services régionaux d'information de vol et une partie du contrôle d'aérodrome".

La DGAC explique de son côté sa volonté de restructurer ses services par l'évolution des besoins, une coordination européenne accrue, la RGPP et la modernisation des technologies.

Les contrôleurs aériens en grève ont une obligation de service minimum. En revanche, les grévistes n'ont pas à se déclarer individuellement 48 heures à l'avance, comme c'est le cas depuis peu pour les pilotes et stewards.

Vous aimerez aussi

Défilé festif de militants à la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes, promenant un "triton crêté", le dimanche 20 mai 2018 [GUILLAUME SOUVANT / AFP]
Social « Retour sur la ZAD » : faible mobilisation et discordes à NDDL après la deuxième vague d'expulsions
Venezuela : une élection sur fond de crise économique
Social Venezuela : une élection sur fond de crise économique
Manifestation du 26 mai : la participation de la CGT intrigue
Social Manifestation du 26 mai : la participation de la CGT surprend

Ailleurs sur le web

Derniers articles