Règle d'or : Fillon appelle le gouvernement à être "exemplaire"

L'ancien Premier ministre François Fillon a appelé le gouvernement à être "exemplaire" dans la mise en oeuvre du nouveau traite européen et de sa "règle d'or" d'équilibre budgétaire, qui doit passer selon lui "en priorité par la baisse des dépenses publiques".[AFP] L'ancien Premier ministre François Fillon a appelé le gouvernement à être "exemplaire" dans la mise en oeuvre du nouveau traite européen et de sa "règle d'or" d'équilibre budgétaire, qui doit passer selon lui "en priorité par la baisse des dépenses publiques".[AFP]

L'ancien Premier ministre François Fillon a appelé le gouvernement à être "exemplaire" dans la mise en oeuvre du nouveau traite européen et de sa "règle d'or" d'équilibre budgétaire, qui doit passer selon lui "en priorité par la baisse des dépenses publiques".

Dans un communiqué reçu vendredi, le député de Paris écrit: "Le fait que le Conseil confirme la règle d'or et indique qu'il sera garant de son respect lors de l'examen des futures lois de finances est une bonne nouvelle pour la France".

M. Fillon "attend maintenant du président de la République qu'il engage rapidement le processus de ratification du traité de Bruxelles". Il "souhaite que le gouvernement mette sans délai sa politique en cohérence avec cet engagement et se montre exemplaire dans la mise en oeuvre du nouveau traité européen".

"La réduction des déficits devrait passer en priorité par la baisse des dépenses publiques et non par des augmentations massives d'impôts qui risquent d'asphyxier l'économie et d'entraver les initiatives", avertit-il.

Le Conseil constitutionnel a disposé jeudi que la transposition dans le droit français de la règle d'or plafonnant les déficits à 0,5% du PIB ne nécessitait pas de révision constitutionnelle.

Vous aimerez aussi

Donald Trump Lors de son appel avec Poutine, Trump ne connaissait pas le traité sur le nucléaire
Le député des Verts allemand Hans-Christian Stroebele (C) lit des documents sur les négociations du TTIP révélés par Greenpeace, à Berlin le 2 mai 2016 [John MACDOUGALL / AFP]
Barack Obama Greenpeace lève le voile sur une partie du mystère Tafta
Bosnie Bosnie : un réseau de traite d'êtres humains en France démantelé

Ailleurs sur le web

Derniers articles