Juncker rencontre le vice-Premier ministre chinois

Le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker, également chef de file des ministres des Finances de la zone euro, a reçu samedi à Luxembourg le vice-Premier ministre chinois Hui Liangyu sur fond de querelle commerciale entre l'UE et la Chine. [AFP] Le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker, également chef de file des ministres des Finances de la zone euro, a reçu samedi à Luxembourg le vice-Premier ministre chinois Hui Liangyu sur fond de querelle commerciale entre l'UE et la Chine. [AFP]

Le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker, également chef de file des ministres des Finances de la zone euro, a reçu samedi à Luxembourg le vice-Premier ministre chinois Hui Liangyu sur fond de querelle commerciale entre l'UE et la Chine.

Les deux hommes n'ont pas fait de déclaration à la presse, a constaté un photographe de l'AFP.

Le gouvernement luxembourgeois s'était contenté d'indiquer dans un communiqué vendredi que les discussions porteraient "essentiellement sur les relations bilatérales ainsi que les relations entre l'Union européenne et la Chine".

L'UE est partie en guerre jeudi contre les fabricants chinois de panneaux solaires en ouvrant une enquête sur leurs pratiques commerciales, à la suite d'une plainte déposée par une vingtaine d'entreprises européennes du secteur.

Cette enquête pourrait déboucher sur des mesures de rétorsion et risque d'envenimer un conflit aux enjeux économiques majeurs. Le ministère chinois du Commerce a réagi en déplorant que la Commission européenne lance cette procédure "en dépit d'appels répétés de la Chine pour résoudre le différend sur les produits photovoltaïques par la consultation et la coopération".

La Chine suit par ailleurs de près l'évolution de la crise dans la zone euro, et la chancelière allemande Angela Merkel s'est rendue à Pékin la semaine dernière pour tenter de calmer ses inquiétudes et l'encourager à continuer d'investir dans la zone euro.

Pékin a déclaré vendredi espérer que le plan de rachat de dette de la Banque centrale européenne (BCE), présenté la veille par son président Mario Draghi, redonnerait confiance aux marchés et stabiliserait la situation sur le front de la dette européenne.

Vous aimerez aussi

La ville de Rouen est la première à mettre en place ce dispositif, à l'initiative d'un collectif.
rouen «Demandez Angela», un dispositif contre le harcèlement de rue
Amsterdam accueille chaque année 18 millions de touristes.
Pays-Bas Amsterdam fait la chasse aux touristes
Le président américain Donald Trump à Washington, le 17 mai 2018 [NICHOLAS KAMM / AFP]
Diplomatie Commerce : des négociations sino-américaines à l'issue incertaine

Ailleurs sur le web

Derniers articles