PSA Sochaux fête son centenaire sur fond de crise

Berceau de Peugeot, l'usine PSA de Sochaux (Doubs) va fêter son centenaire sans ostentation particulière, dans une ambiance alourdie par une réduction de sa production et de ses effectifs. [AFP] Berceau de Peugeot, l'usine PSA de Sochaux (Doubs) va fêter son centenaire sans ostentation particulière, dans une ambiance alourdie par une réduction de sa production et de ses effectifs. [AFP]

Berceau de Peugeot, l'usine PSA de Sochaux (Doubs) va fêter son centenaire sans ostentation particulière, dans une ambiance alourdie par une réduction de sa production et de ses effectifs.

PSA vient de plus de subir un camouflet boursier, avec son retrait jeudi du prestigieux indice boursier CAC-40.

Point phare des célébrations, une grande exposition retraçant un siècle de production de 20 millions d'automobiles à Sochaux sera inaugurée officiellement lundi soir en présence du ministre de l'économie Pierre Moscovici, puis ouverte au public pour un mois à partir du 15 septembre.

Installée sur 6.000 mètres carrés dans un atelier vacant de l'usine, elle présentera au moyen d'archives écrites, photos et animations vidéo l'évolution du site dans ses facettes les plus diverses : modèles successifs, modes de production - du taylorisme aux robots -, conditions de travail, arrivée de la main d'oeuvre immigrée, construction de cités ouvrières, vie militante et tracts syndicaux. "Elle racontera un siècle de grande et petite histoire, d'une histoire française", selon la direction.

Cette commémoration se déroule toutefois dans une "période difficile", marquée par les difficultés du groupe PSA et la chute de ses ventes automobiles, reconnait-elle.

Leur point d'orgue devait normalement être un concert de Bernard Lavilliers le 15 septembre, mais le chanteur l'a annulé en signe de protestation contre l'annonce de la fermeture de l'usine d'Aulnay.

A Sochaux, le nouveau plan de restructuration du groupe se traduira par 579 suppressions d'emplois permanents. De plus l'usine doit baisser sa production dans un marché en berne, ce qui a déjà entraîné le renvoi de 300 intérimaires ces dernières semaines, avant une nouvelle vague prévue de 300 non-renouvellements de contrats (sans compter le recours régulier au chômage partiel).

"L'histoire montre que le site a toujours su rebondir après les crises", souligne cependant un porte-parole. "Nous continuons à préparer l'avenir : nous investissons actuellement 200 millions d'euros".

L'usine de Sochaux fabrique aujourd'hui les Peugeot 308, 3008 et 5008 ainsi que la DS5, premier modèle Citroën de son histoire.

Avec 12.000 salariés permanents dont 3.900 en recherche-développement et essais, PSA Sochaux demeure de loin la plus grosse usine de France, tous secteurs confondus .

"C'est bien de marquer ce centenaire mais ce ne sera pas aussi festif que si on était au plein emploi !", relève Pascal Pavillard, responsable de la section Force Ouvrière. "Nous ne sommes pas les plus mal lotis dans la maison PSA. On voit les nouveaux modèles se succéder chez nous", se réjouit-il néanmoins.

La section CGT a choisi pour sa part d'organiser dès ce samedi sa propre commémoration, conclue par un concert du groupe Zebda, afin de "ne pas se contenter de l'histoire officielle", explique son responsable Bruno Lemerle. Elle avait déjà distribué fin août aux salariés sa propre brochure sur "un siècle d'histoire ouvrière et de luttes sociales".

Vous aimerez aussi

Un membre de la sécurité du parti anti-immigration AfD  au congrès du parti à Hanovre le 2 décembre 2017 [Julian Stratenschulte / DPA/AFP/Archives]
Politique En Allemagne, l'extrême droite courtise les salariés de l'automobile
Contrôle technique : attention aux nouveautés
Automobile Contrôle technique : attention aux nouveautés
L'accord prévoit de porter l'engagement de recrutements du groupe de 3.600 à 5.000 CDI sur la période 2017-2019.
Emploi Renault recrutera 1.400 personnes supplémentaires d'ici à 2019

Ailleurs sur le web

Derniers articles