Pour les voyagistes français, l'année sera médiocre

Des vacanciers sur une plage de Tenerife, en février 2011 [Desiree Martin / AFP/Archives] Des vacanciers sur une plage de Tenerife, en février 2011 [Desiree Martin / AFP/Archives]

Les voyagistes français ont évité le pire cet été grâce à un bon mois d'août qui a compensé en partie la catastrophe de juillet, mais l'année 2012 dans son ensemble ne sera pas glorieuse, selon un bilan de l'Association française des tour-opérateurs (Ceto) présenté mardi.

Du 1er mai au 31 août, le nombre de clients en voyages à forfait (avion et séjour), qui constituent l'essentiel de l'activité des tour-opérateurs français, a reculé de 2,9% à 1,958 million, contre 2,17 millions un an plus tôt. La recette unitaire moyenne s'est quant à elle légèrement redressée (+0,8%, à 909 euros). L'un dans l'autre, le volume d'affaires a baissé de 2,1% à 1,78 milliard d'euros.

"Le mois d'août a été excellent, on sauve les meubles grâce à août après un mois de juillet où c'était la Bérézina. C'est une très bonne nouvelle, qu'on n'attendait pas et à laquelle les ventes de toute dernière minute ont beaucoup contribué", a dit à l'AFP René-Marc Chikli, président du Ceto, lors du salon du tourisme IFTM-Top Resa.

La Tunisie, qui avait beaucoup souffert du printemps arabe, est redevenue cet été la destination numéro des Français devant la Grèce, la Turquie et le Maroc. Les tour-opérateurs y ont fait "une très belle saison". Mais l'Egypte "n'a pas redémarré". La Sardaigne a pour sa part bondi de 47%, Madère de 32% et les Canaries de 27%.

Au final, la baisse du volume d'affaires en moyen-courrier, coeur d'activité du secteur, est de 0,9%, conséquence d'une baisse du nombre de clients (-0,7% à 1,38 million) et de la recette unitaire (-0,2% à 834 euros).

En long-courrier, le volume d'affaires baisse nettement (-4,3% à 452 millions d'euros), la hausse de la recette unitaire (+5%) n'ayant pas suffi à compenser un recul sensible du nombre de clients (-8,8% à 222.000).

Même schéma sur la France: le volume d'affaires baisse de 3,7% à 178 millions d'euros, la hausse de 3,7% de la recette unitaire s'avérant insuffisante pour pallier un recul de 7,1% du nombre de clients (355.700).

La suite des évènements s'annonce ardue. Les prises de commandes à fin août pour les départs d'hiver sont en baisse de 1,4%, et pour l'ensemble de 2012, "ça se présente mal. Tout le monde pensait se refaire une santé en 2012 mais ce n'est pas le cas", dit M. Chikli.

Vous aimerez aussi

patrimoine Tout savoir sur le réaménagement de l'Hôtel de la Marine
Amsterdam accueille chaque année 18 millions de touristes.
Pays-Bas Amsterdam fait la chasse aux touristes
Tourisme : Bordeaux espère mieux
Économie Tourisme : les professionnels espèrent mieux

Ailleurs sur le web

Derniers articles