PSA va céder 75% de Gefco au russe RZD pour 800 millions d'euros

L'entrée de l'usine de PSA Peugeot Citroën à Aulnay-Sous-Bois [Eric Piermont / AFP/Archives] L'entrée de l'usine de PSA Peugeot Citroën à Aulnay-Sous-Bois [Eric Piermont / AFP/Archives]

Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën a officialisé jeudi son entrée en négociations exclusives avec les chemins de fer russes RZD pour leur céder 75% de sa filiale de logistique Gefco au prix de 800 millions d'euros.

L'opération sera soumise à l'approbation des autorités de concurrence. L'accord prévoit que le siège social de Gefco reste en France et que l'entreprise conserve son dirigeant actuel, Luc Nadal, selon un communiqué.

Il devrait permettre au transporteur de "poursuivre sa stratégie d'expansion géographique, en Chine, en Inde et en Amérique latine, mais aussi accélérer son développement en Europe centrale et orientale et plus particulièrement en Russie", selon PSA.

Cette cession fait partie d'un programme plus large de ventes d'actifs, pour un montant total attendu de 1,5 milliard d'euros, qui doit permettre au groupe en difficulté d'améliorer sa situation financière. PSA a pris parallèlement d'autres mesures, comme la suppression de 8.000 postes en France et la fermeture de son usine d'Aulnay-sous-Bois, en région parisienne.

Jusqu'à présent détenu à 100% par le constructeur, Gefco réalise plus de 60% de son chiffre d'affaires avec sa maison-mère: celui-ci a atteint l'an dernier 3,78 milliards d'euros, avec une croissance de 13%, deux fois plus rapide que celle du reste du groupe.

Avec 9.400 employés dont environ la moitié (4.500) sont en France, ses camions, wagons ou navires affrétés transportent chaque année plus de 3 millions de voitures des usines aux points de vente, en passant par les parkings de stockage et des ateliers de "post-production", où sont ajoutées les dernières options du véhicule.

Vous aimerez aussi

Un membre de la sécurité du parti anti-immigration AfD  au congrès du parti à Hanovre le 2 décembre 2017 [Julian Stratenschulte / DPA/AFP/Archives]
Politique En Allemagne, l'extrême droite courtise les salariés de l'automobile
Contrôle technique : attention aux nouveautés
Automobile Contrôle technique : attention aux nouveautés
L'accord prévoit de porter l'engagement de recrutements du groupe de 3.600 à 5.000 CDI sur la période 2017-2019.
Emploi Renault recrutera 1.400 personnes supplémentaires d'ici à 2019

Ailleurs sur le web

Derniers articles