EADS-BAE: "on s'avance vers extension probable des délai"

Un montage des deux logos d'EADS et de BAE systems [Christof Stache / AFP/Archives] Un montage des deux logos d'EADS et de BAE systems [Christof Stache / AFP/Archives]

La décision sur le projet de fusion entre le groupe d'aéronautique et de défense européen EADS et le britannique BAE pourrait être prise après le 10 octobre, date-limite fixée par la réglementation boursière britannique, a indiqué jeudi une source proche du dossier à l'AFP.

"On s'avance vers une extension probable des délais", a déclaré cette source, au lendemain d'une réunion des ministres français, allemand et britannique de la Défense à Chypre. "Les Britanniques n'y voient pas d'inconvénient au niveau du droit boursier", a-t-elle assuré.

Un peu auparavant, le ministre allemand de la Défense Thomas de Maizière avait estimé qu'il faudrait peut-être "plus de temps" que ce qu'impose le régulateur britannique pour parvenir à boucler les discussions.

Les ministres de la Défense français, britannique et allemand se sont rencontré mercredi soir pour évoquer le projet de fusion des groupes aéronautiques et de défense EADS/BAE en marge d'une réunion des ministres européens de la Défense à Chypre.

M. de Maizière a parlé de "discussions constructives", tout comme le côté français. "Des discussions denses et constructives", a indiqué un conseiller du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Vous aimerez aussi

Conflit social L'intersyndicale d'Air France annonce de nouvelles grèves «début mai»
Le siège d'Airbus à Blagnac, dans la banlieue de Toulouse, le 6 mars 2018 [REMY GABALDA / AFP]
Aéronautique Airbus : baisse de cadences et conséquences sociales à prévoir
Crise Air France : nouvel appel à la grève pour les salaires le 23 mars

Ailleurs sur le web

Derniers articles