Nette hausse de la dette publique en France au 2e trimestre, à 91% du PIB

Pierre Moscovici, ministre de l'Economie. Pierre Moscovici, ministre de l'Economie.[PHILIPPE DESMAZES / AFP]

La dette publique de la France a augmenté de 43,2 milliards d'euros au cours du deuxième trimestre, pour s'établir à 1.832,6 milliards d'euros fin juin, soit 91,0% du produit intérieur brut, a annoncé vendredi l'Institut national de la statistique et des études économiques.

La dette publique au sens des critères européens de Maastricht a ainsi augmenté de 1,7 point par rapport à la fin du mois de mars.

La dette cumulée de l'Etat, des collectivités locales et de la sécurité sociale atteignait 89,3% du PIB à la fin du premier trimestre.

La progression constatée au deuxième trimestre est due à une hausse de l'endettement de l'Etat, qui a vu sa dette augmenter de 51,3 milliards d'euros au cours de cette période, a expliqué l'Insee.

La dette des administrations de sécurité sociale a en revanche reculé de 8,2 milliards d'euros, du fait principalement de l'action de la Cades (Caisse d'amortissement de la dette sociale).

La contribution des administrations publiques locales à la dette a pour sa part progressé de 400 millions d'euros, une évolution "comparable aux deuxièmes trimestres des années précédentes", a commenté l'Insee. La contribution des organismes divers d'administration centrale a de son côté diminué légèrement, de 300 millions d'euros.

Vous aimerez aussi

Conflit social SNCF : «Ce n'est pas aux Français de payer cette dette-là», estime Damien Abas, député LR
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, à la sortie du Conseil des ministres, le 11 avril 2018 [LUDOVIC MARIN / AFP/Archives]
Mouvement social Le gouvernement hausse le ton dans le conflit à Air France
Dette de la SNCF : un problème qui dure depuis sa création
rail Dette de la SNCF : un problème qui dure depuis sa création

Ailleurs sur le web

Derniers articles