Le Parc des Félins va accueillir un tigre de Sumatra

Deux tigres de Sumatra hébergés dans un zoo à Francfort, en Allemagne, en juin 2012 [Boris Roessler / AFP/Archives] Deux tigres de Sumatra hébergés dans un zoo à Francfort, en Allemagne, en juin 2012 [Boris Roessler / AFP/Archives]

Le Parc des Félins, situé à Lumigny-Nesles-Ormeaux (Seine-et-Marne), près de Coulommiers, va accueillir en octobre un tigre de Sumatra, né au zoo de Hawaï, pour former un couple de reproducteurs avec une tigresse venue d'Australie, a annoncé mardi l'établissement.

"Tondi est attendu le 11 octobre dans le cadre d'un programme d'élevage européen pour la sauvegarde des espèces menacées, pour former un couple avec Isha arrivée au parc en juin", a indiqué à l'AFP Patrick Jardin, le directeur du Parc, qui élève des tigres de Sumatra depuis 1998.

"L'heure de la retraite a sonné pour le mâle Timor et la femelle Berhala, âgés respectivement de 19 et 20 ans. Tondi et Isha vont les remplacer", a-t-il ajouté, précisant que son parc "possédera le couple reproducteur le plus important génétiquement au monde".

"La femelle étant de Melbourne et le mâle de Hawaï, ils n'ont aucun lien de sang européen. C'est excellent pour la préservation de l'espèce", a-t-il dit.

"Nous présentons aussi cet animal ambassadeur pour dire aux gens que si on ne milite pas contre l'huile de palme, qui détruit une grande partie de la planète, dans moins de 30 ans on verra les tigres de Sumatra uniquement dans les zoos", a ajouté le directeur du Parc.

Le tigre de Sumatra fait partie des plus petits tigres insulaires. C'est un forestier, craintif, qui chasse à l'affût. Doté d'un pelage rouge foncé avec des rayures étroites et fines, il est reconnaissable à sa petite crinière. Adulte, il peut peser jusqu'à 150 kg.

"Sur l'île de Sumatra, ce félin est dans un état critique de survie à cause du braconnage mais surtout de la déforestation", a déploré M. Jardin.

Selon les spécialistes animaliers, qui annoncent la fin des tigres de Sumatra dans moins de 30 ans, il resterait moins de 200 individus à l'état sauvage.

Le parc des félins qui "se considère comme une ferme d'élevage plus que comme un zoo", élève plus de 30 espèces et sous-espèces : tigres, panthères, jaguars et notamment des chats dorés asiatiques, des animaux tous nés en captivité.

Vous aimerez aussi

animaux Les animaux reconnus comme "doués de sensibilité" ?
animaux Un requin s'échoue sur les côtes bretonnes
Etats-Unis Vidéo : en skateboard, il se fait tracter par des pitbulls

Ailleurs sur le web

Derniers articles