Phoques : Norvège et Canada demandent la désignation d'experts à l'OMC

Un phoque [Joe Raedle / Getty Images/AFP] Un phoque [Joe Raedle / Getty Images/AFP]

La Norvège et le Canada ont conjointement demandé à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) de former un groupe d'experts pour examiner l'interdiction par l'Union européenne (UE) de vendre des produits du phoque, une décision que les deux pays contestent.

"La Norvège, comme le Canada, estime que la réglementation de l'UE n'est pas fondée", a indiqué le ministère norvégien de la Pêche dans un communiqué lundi soir.

"La population de phoques chassée par les professionnels norvégiens n'est pas menacée et la chasse norvégienne s'exerce d'une manière contrôlée et éthique qui garantit le bien-être des animaux", a-t-il ajouté.

Depuis 2010, les "27" interdisent le commerce des produits dérivés du phoque, à l'exception de la vente "à des fins non lucratives" des produits provenant de la chasse traditionnelle pratiquée par les Inuits.

L'UE juge cruelles les méthodes de chasse utilisées, notamment l'usage de l'hakapik, une sorte de massue dotée d'un pic en métal utilisée pour assommer les phoques avant qu'ils soient dépecés. Selon les critiques, il arrive que les pinnipèdes soient dépecés alors qu'ils sont encore conscients.

Le Canada et la Norvège, qui tuent chaque année des dizaines de milliers de phoques, affirment quant à eux que la chasse se fait sans cruauté.

L'examen de la question par un groupe d'experts de l'OMC devrait prendre environ un an, selon les autorités norvégiennes.

Vous aimerez aussi

animaux Les animaux reconnus comme "doués de sensibilité" ?
animaux Un requin s'échoue sur les côtes bretonnes
Etats-Unis Vidéo : en skateboard, il se fait tracter par des pitbulls

Ailleurs sur le web

Derniers articles