Le prix Rafto à un défenseur nigérian de l'environnement

Le militant nigéraian Nnimo Bassey, le 6 décembre 2010 à Stockholm [Jessica Gow / SCANPIX SWEDEN/AFP/Archives] Le militant nigéraian Nnimo Bassey, le 6 décembre 2010 à Stockholm [Jessica Gow / SCANPIX SWEDEN/AFP/Archives]

Le prix Rafto, récompense norvégienne décernée à des défenseurs des droits de l'Homme, a été attribué jeudi au Nigérian Nnimmo Bassey pour son combat en faveur des populations victimes du changement climatique et des atteintes à l'environnement.

"Nnimmo Bassey a fait le lien entre droits de l'Homme et climat en démontrant comment le changement climatique a les effets les plus importants sur les populations les plus vulnérables au monde, celles-là même qui ont le moins contribué au problème pour commencer", a annoncé la fondation Rafto.

A la tête de plusieurs organisations de défense de l'environnement, cet homme de 54 ans a tout particulièrement défendu la cause des populations vivant dans le delta du Niger, région gravement polluée par les activités pétrolières.

L'espérance de vie y est de 41 ans seulement contre 48 ans dans le reste du Nigeria, a relevé la fondation.

Pour Nnimmo Bassey, "l'Afrique a besoin de sol, pas de pétrole".

Avec ce choix, "la fondation Rafto souligne la façon dont les défis climatiques et environnementaux auxquels nous sommes confrontés ont aussi une dimension en matière de droits de l'Homme", a-t-elle dit.

Le nom du lauréat a été éventé quelques heures avant l'annonce officielle à cause d'un problème technique qui a entraîné la publication momentanée d'un communiqué sur le site internet de la fondation.

Créé en 1986, le prix Rafto, du nom du professeur norvégien Thorolf Rafto qui a consacré une grande partie de son existence à la défense des droits de l'Homme, est souvent attribué à des personnes peu connues du grand public.

Doté de 20.000 dollars, il sera remis à Nnimmo Bassey le 3 novembre à Bergen (sud-ouest de la Norvège).

Dans le passé, le Nigérian a déjà remporté plusieurs récompenses, le prix Sophie pour la défense de l'environnement en 1998, la distinction Heroes of the Environment du magazine américain Times en 2009 et le prix Right Livelihood --surnommé par ses promoteurs "Nobel alternatif"-- en 2010.

Quatre lauréats du Rafto (Aung San Suu Kyi, José Ramos-Horta, Kim Dae-Jung et Shirin Ebadi) ont ensuite remporté le prix Nobel de la paix, également décerné en Norvège.

Le Nobel de la paix 2012 sera, quant à lui, décerné le 12 octobre.

Vous aimerez aussi

Des manifestants réclament la démocratie et le départ du président Daniel Ortega, le 12 mai 2018 à Masaya au Nicaragua [DIANA ULLOA / AFP]
Crise politique Nicaragua : les manifestations s'intensifient en attendant un dialogue
Des cas d'esclavage moderne ont notamment été signalés dans des salons de manucure.
Europe Près de 5.000 victimes d'esclavage signalées au Royaume-Uni
Droits de l'Homme Le blogueur saoudien emprisonné Raif Badawi reçoit un prix journalistique

Ailleurs sur le web

Derniers articles