Le groupe Lohr va supprimer 168 postes

Le groupe Lohr, fabricant de systèmes de transport, a annoncé mercredi à ses salariés son intention de supprimer 168 postes dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi, a-t-on appris de source syndicale.[AFP] Le groupe Lohr, fabricant de systèmes de transport, a annoncé mercredi à ses salariés son intention de supprimer 168 postes dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi, a-t-on appris de source syndicale.[AFP]

Le groupe Lohr, fabricant de systèmes de transport, a annoncé mercredi à ses salariés son intention de supprimer 168 postes dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi, a-t-on appris de source syndicale.

Ces suppressions de postes envisagées concernent Lohr Industrie, qui compte actuellement quelque 630 salariés et qui est la principale composante du groupe basé à Duppigheim (Bas-Rhin), près de Strasbourg.

Interrogée par l'AFP, la direction n'a pas souhaité faire de commentaire pour "respecter les procédures", mais elle n'a pas démenti l'information.

Selon Yves Mattern, délégué CFDT au sein du groupe, "la direction a donné le chiffre de 168 suppressions de postes lors d'une réunion extraordinaire du comité d'entreprise". La direction n'a pas précisé quelles seraient les modalités de ces suppressions de postes, a-t-il ajouté.

L'entreprise a déjà été amputée de 200 emplois dans le cadre de la cession de sa division de tramways sur pneus Translohr à Alstom en juin, qui avait permis d'éviter son placement en redressement judiciaire. Et quelque 250 emplois avaient été supprimés en 2009 et 2010.

La cession de Translohr, pour un montant de 35 millions d'euros à Alstom et au Fonds stratégique d'investissement (FSI), n'a pas suffi à régler les difficultés que connaît le groupe depuis quatre ans (les syndicats évoquaient un endettement de 94 millions d'euros avant la cession de Translohr).

Ces difficultés sont liées principalement au déclin de son activité historique, la fabrication de camions porte-voitures.

Outre le transport de véhicules, Lohr a aussi des activités dans le domaine de la défense, avec sa division Soframe, et du ferroutage, avec les wagons rail-route Modalohr.

Vous aimerez aussi

Grève des enseignants : les parents s'organisent
Social Grève des enseignants : les parents s'organisent
Alexis Corbière : « Il n'y a pas trop de solidarité »
Social Alexis Corbière : «Il n'y a pas trop de solidarité»
Défilé festif de militants à la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes, promenant un "triton crêté", le dimanche 20 mai 2018 [GUILLAUME SOUVANT / AFP]
Social « Retour sur la ZAD » : faible mobilisation et discordes à NDDL après la deuxième vague d'expulsions

Ailleurs sur le web

Derniers articles