Tuerie de Chevaline : un début d'enquête complexe

Le Colonel Benoit Vinneman, le lieutenant colonel Bertrand François et le procureur de la République d'Annecy Eric Maillaud, le 6 septembre 2012 Le Colonel Benoit Vinneman, le lieutenant colonel Bertrand François et le procureur de la République d'Annecy Eric Maillaud, le 6 septembre 2012[JEAN-PIERRE CLATOT / AFP]

Le propriétaire de la voiture britannique où ont été retrouvées trois personnes abattues dans la nuit de mercredi à jeudi a pu être identifié. La fusillade a fait quatre morts et une blessée grave en Haute-Savoie (est de la France), des vacanciers britanniques qui faisaient du camping dans la région et un cycliste de la région.

En conférence de presse, le procureur de la République d'Annecy confie les premiers éléments de l'enquête. Selon lui, deux passeports ont été découverts sur les victimes, un suédois et un irakien.

Selon des sources proches de l'enquête, le propriétaire du véhicule, s'appelle Saad al-Hilli. Âgé de 50 ans, il est né à Badgad et serait domicilié avec sa famille dans la banlieue sud de Londres à Claygate. La police britannique s' y est rendu. Cette identité correspond à celle laissée par le père de famille en vacances au camping de Saint-Jorioz. La plus âgée des victimes est de nationalité suédoise selon le ministère suédois des Affaires étrangères. 

Selon le Dauphiné libéré, l'ambassadeur de Grande Bretagne en France ou son adjoint est attendu sur place. Au camping Le Solitaire du lac, c'est la stupeur parmi les vacanciers.

 

Une fillette retrouvée sauve dans la voiture.

Une petite fille de 4 ans a été retrouvée indemne vers minuit dans la BMW dans laquelle trois autres passagers ont été retrouvés tués par balles, a indiqué le procureur d'Annecy Eric Maillaud. Elle était "totalement invisible" cachée "sous les jambes de sa mère" morte pendant toute cette période.

"Elle est restée sous les corps, prostrée pendant près de huit heures et n'a pas bougé pendant tout ce temps-là. "On n'a pu la trouver qu'à partir du moment où on a eu accès à la scène du crime", c'est-à-dire après l'arrivée des techniciens de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (l'IRCGN), venus de Paris, a-t-il ajouté. A 23H00, les enquêteurs avaient été mis au courant de l'existence de ce deuxième enfant. 

"Elle a été évacuée. Et il va de soi que les deux fillettes sont protégées", a déclaré le procureur de la République d'Annecy Eric Maillard. Ce dernier s'est refusé à indiquer le lieu où a été placée la cadette. L'enfant va physiquement bien. 

"La petite parlait en anglais. Elle a entendu des bruits, des cris mais elle ne peut pas en dire plus, elle n'a que quatre ans. Elle a été évacuée et protégée, tout comme l'autre fillette" blessée, a précisé M. Maillaud.

 

Quatre morts : trois dans une voiture et un autre cycliste

C'est un témoin à vélo qui a découvert la macabre scène. La tuerie venait de se produire puisque le témoin venait de se faire dépasser par le cycliste retrouvé mort. Les enquêteurs en revanche n'ont pas souhaité révéler si le témoin avait croisé le véhicule du tueur. Selon Europe 1, le témoin aurait croisé un 4x4 roulant à vive allure. Le témoin est un ancien de la Royal Air Force.

Les victimes ont été découvertes par le témoin vers 15H50 (13H50 GMT) dans leur BMW break, le moteur en marche, sur un parking forestier de la commune de Chevaline. Le père était à l'avant du véhicule, deux femmes sur les places arrières. "Les trois corps retrouvés dans la voiture pourraient être le père, la mère et la grand-mère", a déclaré le lieutenant-colonel Benoît Vinnemann qui commande la section de recherches de la gendarmerie de Chambéry. Le quatrième mort, le cycliste, habitait une commune voisine. 

Le cycliste, l'homme et la femme âgée aurait été touchés par des balles à la tête selon le procureur de la République d'Annecy. 

Une quinzaine de douilles ont été retrouvées dans le véhicule et autour. La voiture n'a cependant pas été arrosée de tirs. Selon le journal britannique The Independant, les victimes pourraient être âgées d'une cinquantaine d'années. Le site internet du Daily Mail révèle que la famille présumée résidait au camping où une autre famille britannique a signalé sa disparition. 

 

Une blessée de sept ans

Selon le procureur de la République d'Annecy, la fillette de 7 ans gravement blessée souffrirait de fractures du crâne et aurait été blessée par balles à l'épaule. Elle a été frappée extrêmement violemment. "Plongée dans un coma artificiel", son pronostic vital n'est pas engagé. Elle a été retrouvée à l'avant gauche de la voiture, tandis que le cycliste gisait mort à l'avant droit du véhicule. Selon La Dauphiné libéré, le cycliste tué serait originaire d'Uginetet serait âgé d'une quarantaine d'années.

Le Dauphiné libéré, qui a interrogé des voisins de camping, confirmerait que les cinq personnes appartenaient à la même famille. L'une des deux femmes adultes, plus âgée pourrait être la grand-mère des deux fillettes.

La presse britannique consacrait l'ensemble de ses gros titres à l'affaire ce matin. Tout ce qu'on peut dire, c'est que du personnel de l'ambassade est sur place pour apporter un soutien", a expliqué un porte-parole du Foreign Office.

Vous aimerez aussi

Justice Les meurtres non résolus les plus mystérieux (6/8) : la tuerie de Chevaline
Enquête Tuerie de Chevaline : Nordahl Lelandais pourrait être impliqué
Haute-Savoie Un passionné d’armes interpellé près de Chevaline

Ailleurs sur le web

Derniers articles