Bruno Cholet fait appel de sa condamnation

Le père de Susanna Zetterberg, une Suédoise tuée en 2008, le 13 septembre 2012 à Paris [Miguel Medina / AFP] Le père de Susanna Zetterberg, une Suédoise tuée en 2008, le 13 septembre 2012 à Paris [Miguel Medina / AFP]

Le chauffeur de taxi clandestin et délinquant multirécidiviste Bruno Cholet  va faire appel de sa condamnation à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans prononcée vendredi par la cour d'assises de Paris pour le meurtre en 2008 d'une jeune Suédoise. 

Cette condamnation est conforme aux réquisitions prises jeudi par l'avocat général. Il s'agit de la peine maximale encourue par l'accusé, 55 ans, déjà condamné une dizaine de fois notamment pour trois viols.

Bruno Cholet n'a pas réagi à l'annonce du verdict. Ses avocats ont annoncé à la presse que Bruno Cholet allait fait appel "dès son retour à la maison d'arrêt de la Santé".

Les éléments matériels l'accablent, son ADN et celui de la victime ayant notamment été retrouvés sur l'arme du crime découverte dans son véhicule.

Mais dès son arrestation et tout au long de son procès, qui a duré deux semaines, il a accusé la police d'avoir fabriqué des preuves contre lui, niant catégoriquement avoir tué la jeune fille de 19 ans qui avait disparu après être montée dans un taxi à la sortie d'une boîte de nuit parisienne.

"Je suis innocent, je n'ai jamais croisé votre fille et je ne l'ai pas tuée, je veux que vous repartiez avec cette certitude", avait-il encore déclaré vendredi matin aux parents et au frère de la victime.

Vous aimerez aussi

Justice L'ultranationaliste serbe Seselj reconnu coupable de crimes contre l'humanité
Jacques Rançon le meurtrier présumé de la gare de Perpignan lors de son procès devant la cour d'assises le 5 mars 2018 [RAYMOND ROIG / AFP/Archives]
Justice Jacques Rançon, le «tueur de la gare de Perpignan», condamné à la perpétuité
Une capture d'écran distribuée par le tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) montrant Ratko Mladic à La Haye, le 16 mai 2012 [HO / COURTESY OF THE ICTY/AFP/Archives]
Justice Le verdict contre le «boucher des Balkans», épilogue du conflit en ex-Yougoslavie

Ailleurs sur le web

Derniers articles