Hollande veut retirer les contenus négationnistes d’Internet

François Hollande commémorait les 70 ans de la libération d'Auschwitz.[©NickPerrone (CC)]

François Hollande commémorait ce matin les 70 ans de la libération du camp d’Auschwitz. Au mémorial de la Shoah il a relayé un appel demandant le retrait des contenus négationnistes sur les réseaux sociaux.

 

L’Union des étudiants juifs de France (UEJF) et l’Union des déportés d’Auschwitz (UDA) sont à l’origine du projet "Libérons Internet du négationnisme". Ces étudiants demandent à ce que les contenus négationnistes soient retirés d’internet et plus particulièrement des réseaux sociaux.

Pour les auteurs de la pétition, "Internet est devenue la source d’information essentielle" de la nouvelle génération, il faut donc prendre des mesures pour que "la vérité y triomphe du mensonge".

 

Les réseaux sociaux particulièrement visés

Ils demandent ainsi, aux "grands réseaux sociaux" de bannir chaque contenu qui "contribue à la banalisation du racisme et de l’antisémitisme".

Dans leur texte, Sacha Reingewirtz et Benjamin Orenstein respectivement présidents de l’UEJF et de l’UDA, rappellent que de telles mesures ont déjà été prises pour bannir les contenus pédo-pornographiques.

 

François Hollande lance un appel

Pour le président français, "les thèses complotistes prennent leur source dans Internet", c’est pourquoi il a annoncé que la France soutiendra l’appel de l’UEJF et de l’UDA. Le président a aussi demandé aux représentants des autres gouvernements présents lors de la commémoration de "s’y associer".

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles