Attaque chimique de Daesh : le Maroc avertit l'Europe

Le sulfate d’atropine est un antidote contre certains gaz toxiques développé par l’armée française.[C.Triballeau/AFP]

Le Maroc, qui vient de déjouer 25 attaques terroristes sur son territoire, a alerté les pays occidentaux du potentiel risque d’attaque chimique planifiée par Daesh existant sur leur territoire.

«Il est fort possible que Daesh utilise ce processus pour cibler le Royaume-Uni et d’autres pays européens», a déclaré Abdelhak Khiame au Sun. Le directeur de Bureau central d’investigations judiciaires marocain a précisé que son pays avait récemment déjoué un attentat au gaz moutarde. «Les substances utilisées dans l’attaque que l’agence marocaine a contrecarrée en février sont disponibles dans le commerce à travers tout le Royaume-Uni, et dans le reste de l’Europe», a-t-il expliqué.

A lire aussi : Après Bruxelles, Daesh cible Berlin et l'aéroport Konrad Adenauer de Cologne-Bonn 

Cet avertissement public fait résonnance a un précédent lancé en novembre dernier par Manuel Valls. Dans son discours devant l’Assemblée nationale sur la prolongation de l’état d’urgence, le Premier ministre avait averti du risque d’attentat perpétré avec des «armes chimiques ou bactériologiques» qui planait sur le territoire français.

Peu avant la COP21, un arrêté publié au Journal officiel avait autorisé l’utilisation par le Samu de sulfate d’atropine, un antidote contre certains gaz toxiques développé par l’armée française.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles