Tout savoir sur Jean Pisani-Ferry

Jean Pisani-Ferry a rejoint l'aventure Macron tardivement, en janvier dernier. Jean Pisani-Ferry a rejoint l'aventure Macron tardivement, en janvier dernier. [BERTRAND GUAY / AFP]

Il est l'une des têtes pensantes du programme économique d'Emmanuel Macron au sein d'En Marche! : Jean Pisani-Ferry fait partie des personnalités pressenties pour jouer un rôle dans le prochain gouvernement.

Le président élu souhaite en effet que le prochain gouvernement soit composé «de femmes et d'hommes qui viennent de la société civile, mais qui ont une légitimité dans le champ qui est le leur». C'est le cas de Jean Pisani-Ferry, 65 ans, intellectuel proche des antennes du pouvoir sans pour autant être un professionnel de la politique.

Professeur à Sciences Po, il est également administrateur de l'école d'ingénieurs CentraleSupélec. Membre du conseil scientifique de la fondation Jean-Jaurès, proche du Parti socialiste, l'économiste intervient régulièrement à la Commission européenne en tant qu'expert.

De DSK au CICE

D'obédience sociale-libérale, il fait ses premiers pas en politique comme collaborateur de Dominique Strauss-Kahn, puis de Christian Sautter au ministère de Bercy sous le gouvernement Jospin (1997-2002). En juillet 2013, il est chargé de faire le bilan du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) lancé par François Hollande. 

En parallèle, l'économiste multiplie les missions dans divers organismes politiques et académiques, comme le think-tank pro-européen Bruegel, jusqu'à être nommé en 2013 commissaire général de France Stratégie, institut chargé de conseiller Matignon en matière de grandes orientations économiques et sociales.

Un ralliement tardif à En Marche! 

Si Jean Pisani-Ferry croise le chemin d'Emmanuel Macron dès 2010, ce n'est que le 11 janvier 2017 que l'économiste démissionne de son poste à France Stratégie pour rejoindre enfin la garde rapprochée du mouvement En Marche!.

Architecte de son programme économique, il est régulièrement invité sur les plateaux de chaînes d'information pour défendre les propositions de celui qui est désormais président, notamment en matière de réduction des dépenses publiques ou à propos de la stratégie à adopter concernant le Brexit.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles