Un homme jugé pour avoir volontairement transmis le sida à ses partenaires

L'homme risque jusqu'à quinze ans de prison.[JACQUES DEMARTHON / AFP]

Un homme de 42 ans est appelé à comparaître à partir de ce lundi devant la cour d’assise des Deux-Sèvres pour avoir transmis volontairement le sida à plusieurs femmes. 

L’homme se savait porteur du virus du sida depuis 2003, une donnée qui ne l’empêchait pas de multiplier les conquêtes.

Parfois en les manipulant, n’hésitant pas à leur mentir sur sa séropositivité, comme le raconte Séverine, citée par Europe 1 : «Je lui avais demandé de se protéger, il a retiré le préservatif. Je l'ai rappelé plus tard pour lui dire qu'il était hors de question que l'on ait des relations s'il ne se protégeait pas. Et il m'a appelé une ou deux semaines plus tard pour me dire qu'il avait fait un test, que je vienne le voir. Il m'a montré un test qui était négatif. Jamais je n'aurais pu imaginer que quelqu'un puisse montrer un faux test, ce n'est même pas imaginable».

Jusqu’à quinze ans de prison

Au bout de deux ans de relation, la jeune femme apprend que son compagnon se vante de ses nombreuses conquêtes alors qu'il est séropositif. Depuis, elle a porté plainte et retrouvé pas moins de trois autres femmes contaminées par le même homme. 

Sept ans après la première plainte, l’homme va comparaître libre, ce lundi et jusqu’à mercredi à Niort devant la cour d’assises des Deux-Sèvres pour «administration de substance nuisible ayant entraîné une infirmité permanente».

Il ne pourra par ailleurs prétendre l’ignorance puisque son médecin l’avait à l’époque informé de sa séropositivité et l’avait prévenu de la nécessité de se soigner et d’avoir des rapports protégés. Il risque jusqu’à quinze ans de prison.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles