Tempête dans les Alpes suisses : le bilan passe à 7 morts

Quatre randonneurs sont morts de froid. [JEAN-PIERRE CLATOT / AFP]

Cinq randonneurs et deux alpinistes sont morts dans les Alpes suisses, après une tempête ce dimanche 29 avril qui les avait contraints à passer la nuit dans le froid et la neige. 

Ce lundi, la police avait annoncé dans un communiqué que les randonneurs faisaient partie de deux groupes comprenant au total quatorze skieurs italiens, allemands et français qui effectuaient un périple dans le secteur du Pigne d'Arolla (3.796 m), lorsqu'ils ont été surpris par une tempête.

L'alerte a été donnée tôt lundi matin par le gardien de la cabane des Vignettes, un refuge que les skieurs étaient supposés rejoindre dimanche. 

Sept hélicoptères transportant plusieurs médecins et des guides sauveteurs ont retrouvé les randonneurs, dont plusieurs étaient en état d'hypothermie et une personne déjà morte, probablement à la suite d'une chute, a précisé la police. 

Transportées dans différents hôpitaux du Valais et d'autres cantons, quatre personnes n'avaient pas survécu. Ce mardi, la police du canton de Valais a annoncé qu'«une cinquième victime est décédée tard le soir, le 30 avril». 

Surpris par la tempête

Selon les premiers éléments de l'enquête, un groupe de dix randonneurs dont un guide et un autre groupe de quatre skieurs avaient quitté dimanche la cabane des Dix, située à 2.928 mètres avec l'intention de rejoindre celle des Vignettes (3.157 m), par l'itinéraire de «la Serpentine».

Mais en cours de route, les randonneurs ont été surpris par la tempête dans le secteur du Pigne d'Arolla et ont été contraints de passer la nuit sur place à une altitude de 3.270 m.

La police a déclaré que les victimes n'avaient pas encore été identifiées. 

Un peu plus à l'est, à la limite des cantons du Valais et de Berne, ce sont deux jeunes alpinistes suisses qui ont été surpris par le mauvais temps alors qu'ils effectuaient une ascension dans la région du Mönch.

Le signal de leur disparition avait été donné dimanche soir, mais en raison des mauvaises conditions atmosphériques, les recherches n'avaient rien donné. 

Les corps des deux alpinistes, âgés de 21 et 22 ans, ont finalement été retrouvés lundi matin, probablement morts d'épuisement et de froid, a indiqué la police. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles