Toulouse : 3 mois de prison ferme pour port du niqab et rébellion

Elle a fait appel de la décision du tribunal correctionnel de Toulouse. [AFP]

Une femme a été condamnée jeudi à trois mois de prison ferme pour avoir refusé de retirer son niqab et pour rébellion, outrage et menaces de mort sur personne dépositaire de l'autorité publique.

Les faits ont eu lieu dans le quartier sensible du Mirail, à Toulouse, en avril dernier. L'interpellation avait suscité la controverse, plusieurs témoins affirmant que la jeune femme avait été violemment malmenée par les forces de l'ordre.

Une version corroborée par l'avocate de la prévenue qui, après avoir visionné l'enregistrement de l'interpellation, a indiqué que sa cliente avait été «traînée par les pieds dans le fourgon de police». Les policiers, eux, ont toujours indiqué avoir porté la femme voilée.

«Je suis extrêmement en colère vu que je n'ai jamais été condamnée, j'ai un casier judiciaire vierge. Je suis pointée du doigt par rapport à mon voile qui demeure et reste une liberté de pratique du culte religieux», a dit l'accusée à France 3. Elle a fait appel de la décision du tribunal correctionnel de Toulouse. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles