Paris : découvrez la paroi de verre pare-balles de la tour Eiffel

Une sécurité absolue. Les toutes premières parois en verre – sur les 450 qui protègeront désormais le parvis de la tour Eiffel – ont été dévoilées ce jeudi matin, à l’occasion d’une visite de chantier.

A la demande de la préfecture de police, ces grands panneaux pare-balles transparents – de 3 mètres de haut et 6,5 centimètres d'épaisseur – commencent à être disposées à deux endroits, le long du quai Branly sur 224,8 mètres, entre les piliers ouest et nord, et avenue Gustave Eiffel sur 226,6 mètres, entre les piliers sud et est.

te1.jpg

«La tour Eiffel est le monument le plus célèbre du monde. Pour cette raison, il se pourrait que certaines organisations qui souhaitent toucher l’opinion s’en prennent à elle», a ainsi expliqué Bernard Gaudillère, le président de la Société d’exploitation de la tour Eiffel (SETE), faisant clairement référence à la menace terroriste.

Un aspect sécuritaire évident

En parallèle de la pause de ces parois, d’importants travaux, débutés en septembre dernier et prévus pour assurer une meilleure fluidité et garantir une meilleure expérience de visite, totalement «réinventée», ont été entrepris, pensés avec un aspect sécuritaire évident.

Pour atteindre le parvis, les visiteurs devront par exemple passer par un premier sas de sécurité, via des entrées latérales protégées par des grilles de fer, puis un deuxième, au niveau des caisses de paiement, s’ils souhaitent accéder aux étages de la tour.

«Quatre-cent-vingt bornes anti-voiture bélier vont être disposées tout autour du bâtiment», a également fait savoir Alain Dumas, le directeur technique de la SETE.

Des travaux encore en cours

Une importante reconfiguration – dont les travaux sont estimés à plus de 35 millions d’euros – «entièrement financée par la SETE», a tenu à préciser Bernard Gaudillère, son président, qui a assuré que les Parisiens n’ont pas déboursé un centime.

mk1a3258.jpg

Les travaux devront encore durer cet été, et se terminer mi-juillet, sans que le site ne soit jamais fermé au public. Selon Bernard Gaudillère, «entre 6 et 7 millions de visiteurs sont attendus cette année, dont la majorité est attendue lors de la période estivale».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles