Près de la moitié des migrants de l'Aquarius veulent l'asile en France

Cette proposition du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à son homologue espagnol «a été accueillie favorablement par l'Espagne». [Kenny Karpov / SOS MEDITERRANEE / AFP]

Au lendemain de l'arrivée des migrants de l'Aquarius à Valence (Espagne), le gouvernement de Pedro Sanchez a annoncé que près de la moitié des 630 personnes veulent demander l'asile en France.

«Quasiment la moitié des migrants ont manifesté leur volonté de demander l'asile en France, pays ayant offert d'accueillir une partie des personnes voyageant sur le navire» Aquarius, a indiqué le gouvernement dans un communiqué. 

Le directeur de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) avait déjà annoncé ce vendredi 14 juin que des équipes se rendront à Valence dans les prochains jours, et qu'ils mèneront des entretiens pour «s'assurer que les personnes relèvent bien du droit d'asile». Le ministre des Affaires étrangères avait également proposé d'accueillir certains réfugiés. 

Selon un communiqué du Quai d'Orsay, cette main tendue par Jean-Yves Le Drian à son homologue espagnol, «a été accueillie favorablement par l'Espagne», qui doit recevoir le bateau d'une ONG ayant secouru des centaines de migrants, que Rome a refusé de laisser accoster, provoquant une crise diplomatique entre Paris et Rome et illustrant la crise migratoire en Europe.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles