France – Publié le 06 décembre à 19:21 – Mis à jour le 06 décembre 2017 à 20:06

Donald Trump reconnaît officiellement "Jérusalem comme la capitale d’Israël"

Donald Trump reconnaît officiellement "Jérusalem comme la capitale d’Israël" «
Play

Johnny Hallyday et les femmes de sa vie

»
Play

Johnny Hallyday et ses plus grands tubes

Donald Trump reconnaît officiellement "Jérusalem comme la capitale d’Israël"

Donald Trump a reconnu mercredi "officiellement Jérusalem comme capitale d'Israël", rompant avec des décennies de diplomatie américaine et internationale. Le président américain a revendiqué "une nouvelle approche" sur le conflit israélo-palestinien, assurant tenir une promesse que ses prédécesseurs ont "échoué" à respecter.

Donald Trump a reconnu mercredi "officiellement Jérusalem comme capitale d'Israël", rompant avec des décennies de diplomatie américaine et internationale. Le président américain a revendiqué "une nouvelle approche" sur le conflit israélo-palestinien, assurant tenir une promesse que ses prédécesseurs ont "échoué" à respecter Trump revendique "une nouvelle approche" sur le conflit israélo-palestinien. Il a également ordonné des préparatifs pour le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem. Donald Trump a promis de faire tout son possible pour un accord de paix israélo-palestinien. Le vice-président Pence se rendra au Proche-Orient "dans les jours à venir.

Le président français Emmanuel Macron a qualifié mercredi de "regrettable" la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem capitale de l'Etat d'Israël et appelé à "éviter à tout prix les violences". Lors d'une conférence de presse à Alger, il a souligné "l'attachement de la France et de l'Europe à la solution de deux Etats, Israël et la Palestine vivant côte à côte en paix et en sécurité dans des frontières internationalement reconnues avec Jérusalem comme capitale des deux Etats". "Pour l'heure, je lance un appel au calme, à l'apaisement et à la responsabilité de tous", a-t-il ajouté. "Nous devons éviter à tout prix les violences et privilégier le dialogue. La France est prête avec ses partenaires, à prendre toutes les initiatives utiles en ce sens", a encore affirmé le président. Emmanuel Macron effectuait mercredi sa première visite officielle en Algérie

Article rédigé par la rédaction web CNews