France – Publié le 15 juin à 15:35

Loïc Travers (syndicat Alliance) à propos du canon à eau : "C'est le premier degré de réponse qu'on devrait avoir"

Loïc Travers (syndicat Alliance) à propos du canon à eau : "C'est le premier degré de réponse qu'on devrait avoir" «
Play

Bac 2016: Découvrez les sujets de l’épre...

»
Play

Niger : 34 migrants dont 20 enfants meur...

Loïc Travers, secrétaire national adjoint Ile-de-France du syndicat de police Alliance, a réagi au micro de CNews aux menaces de l'exécutif d'interdire les manifestations, au lendemain de nouvelles violences et dégâts importants en marge du défilé parisien contre la loi Travail. "A partir du moment où on interdit une manifestation, a-t-il dit, on va déjà éliminer les gens censés, qui ne viendront pas, et on ne va donc retrouver que les plus obtus ou les plus virulents qui seront bien évidemment plus faciles à canaliser, tout simplement parce qu'il y aura moins de risques de dommages collatéraux puisqu'ils ne seront pas mélangés avec des gens pacifiques." Il a également rappelé son souhait de pouvoir utiliser le canon à eau plus rapidement : "Quand on sait, dans la doctrine d'emploi, que le canon à eau est l'égal, quelque part, du lancer de grenade à main ou de l'utilisation de la bombinette, ou encore de l'utilisation du tonfa, on se dit mais comment se fait-il que le préfet de police ou le directeur de la DOPC ne donne pas cette possibilité tout de suite. C'est le premier degré de réponse qu'on devrait avoir.