Australie: un politique critique les fesses de la Premier ministre

Le leader de l'opposition australienne (conservateurs) a présenté vendredi ses plus plates excuses après avoir estimé la veille que la Premier ministre, Julia Gillard, était mal habillée et avait un gros fessier.[Pool/AFP/Archives]

Le leader de l'opposition australienne (conservateurs) a présenté vendredi ses plus plates excuses après avoir estimé la veille que la Premier ministre, Julia Gillard, était mal habillée et avait un gros fessier.

Jeudi, Tony Abbott avait dit, lors d'une rencontre avec des habitants, être d'accord avec des commentaires peu flatteurs sur l'apparence de la chef du gouvernement, émis par Germaine Green, une féministe australienne.

"Chaque fois qu'elle se tourne, il y a ce pli horizontal bizarre, ce qui veut dire que (ses pantalons) sont trop étroits aux hanches", avait déclaré récemment à la chaîne ABC Mme Green, qui n'aime rien tant que la controverse et la publicité. "Tu as un gros derrière Julia, il te faut l'accepter", avait-elle ajouté.

Interrogé sur ces commentaires, Tony Abbott avait approuvé jeudi: "Je sais, je sais. Germaine Green a raison sur ce point là".

Mais ce court échange, lors d'une rencontre avec des habitants, a été filmé par une équipe de télévision et les images ont été largement diffusées.

"C'était une remarque à l'emporte-pièce (...). Je n'aurais pas dû la faire et je la regrette", a déclaré vendredi Tony Abbott, qui dirige le parti conservateur.

Julia Gillard, chef d'un gouvernement travailliste, est la première femme à être Premier ministre en Australie.

Lorsque cette ancienne avocate au caractère bien trempé avait pris la place du précédent Premier ministre, lors d'un putsch interne au Labour, l'Australie avait été stupéfaite.

Le pays s'était d'un coup retrouvé dirigé par un Premier ministre femme, athée, vivant en concubinage, sans enfant et parfaitement heureuse de ses choix.

Vous aimerez aussi

Animaux Australie : une clôture électrifiée contre les chats sauvages
Religion Un archevêque australien reconnu coupable d'avoir caché des agressions pédophiles
C'est la porte d'un avion de la compagnie Jetstar que l'homme pressé a tenté d'ouvrir lui-même.
Australie En retard, il tente d'ouvrir la porte de l'avion sur le tarmac

Ailleurs sur le web

Derniers articles