L'ambassadeur des Etats-Unis crée encore le buzz en Chine

Il s'était déjà fait remarquer par les internautes chinois en portant lui-même ses bagages ou en faisant la queue chez Starbucks comme un banal client, l'ambassadeur des Etats-Unis en Chine crée à nouveau le buzz pour son choix d'hôtel... 4 étoiles[AFP/Archives]

Il s'était déjà fait remarquer par les internautes chinois en portant lui-même ses bagages ou en faisant la queue chez Starbucks comme un banal client, l'ambassadeur des Etats-Unis en Chine crée à nouveau le buzz pour son choix d'hôtel... 4 étoiles.

Dans un pays où l'on critique volontiers le train de vie luxueux des dirigeants communistes, notamment leurs banquets arrosés de coûteuses liqueurs, l'apparente simplicité de Gary Locke détonne.

En assistant cette semaine dans l'île de Hainan (sud) au Forum de Boao, un rendez-vous axé sur l'intégration économique de l'Asie, M. Locke a logé dans un hôtel 4 étoiles et non au Sofitel choisi par de nombreux participants, a rapporté vendredi le quotidien Global Times.

Selon le journal, le prix des chambres au Sofitel, un palace 5 étoiles, s'échelonne de 180 à 530 euros, soit en moyenne trois fois plus que ce que le gouvernement américain prend en charge pour ses fonctionnaires en déplacement en Chine.

L'apparente frugalité de Gary Locke, dans l'île devenue celle de la jet-set chinoise, était vendredi citée en exemple par beaucoup d'internautes.

Ce cas "illustre le déficit d'encadrement légal de nos responsables, qui favorise le gaspillage de l'argent public lors des déplacements officiels", estimait ainsi Chuanyude Angel, sur Sina Weibo, le Twitter chinois.

Song Zude, un animateur de télévision connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, n'a pas écarté l'hypothèse que le choix d'hôtel de Gary Locke s'inscrive dans une opération de relations publiques.

Mais, a-t-il relevé dans un message à l'ambassadeur, "vos manières simples apparaissent si inhabituelles dans notre pays que vous représentez un cas de conscience pour nos dirigeants".

Ce n'est pas la première fois que Gary Locke séduit les Chinois par sa simplicité.

Prenant ses fonctions l'été dernier, cet Américain d'origine chinoise avait été photographié à l'aéroport de Seattle portant un sac à dos à côté de sa fille, achetant lui-même un café chez Starbucks, comme n'importe quel voyageur anonyme. L'image a été vue par des millions de Chinois.

Il avait plus tard à nouveau créé la surprise en occupant un siège en classe économique lors d'un vol intérieur en Chine.

Vous aimerez aussi

Diplomatie Trump et Kim confirment leur volonté de maintenir le sommet du 12 juin
Diplomatie Le président sud-coréen Moon Jae-in a rencontré Kim Jong un à Panmunjom
Le président français Emmanuel Macron et son homologue russe Vladimir Poutine lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg le 25 mai 2018 [Kirill KUDRYAVTSEV / AFP]
Diplomatie Macron veut ancrer la Russie de Poutine en Europe

Ailleurs sur le web

Derniers articles