Obama provoque des rires en demandant un certificat de naissance

Le président américain Barack Obama a provoqué des rires samedi dans un restaurant bondé à Orlando (Floride, sud) lorsqu'il a demandé sur le ton de la plaisanterie à un garçon né comme lui à Hawaï s'il avait un certificat de naissance. [AFP] Le président américain Barack Obama a provoqué des rires samedi dans un restaurant bondé à Orlando (Floride, sud) lorsqu'il a demandé sur le ton de la plaisanterie à un garçon né comme lui à Hawaï s'il avait un certificat de naissance. [AFP]

Le président américain Barack Obama a provoqué des rires samedi dans un restaurant bondé à Orlando (Floride, sud) lorsqu'il a demandé sur le ton de la plaisanterie à un garçon né comme lui à Hawaï s'il avait un certificat de naissance.

En campagne pour sa réélection, le président en exercice s'est faufilé vers une table de 10 personnes, dont cinq enfants. Une femme lui a alors signalé que l'un des enfants était né à Hawaï

"Tu es né à Hawai? Tu a un certificat de naissance?", a plaisanté M. Obama à l'adresse du garçon, déclenchant l'hilarité de la tablée.

Certains ultraconservateurs entretiennent une polémique sur le lieu de naissance de M. Obama, et ce depuis 2007, quand il avait déclaré sa candidature à la présidence.

Pour tenter de les faire taire, M. Obama avait fait publier dès cette époque son extrait d'acte de naissance, montrant qu'il était bien né le 4 août 1961 à Honolulu, Hawaï, donc sur le territoire des Etats-Unis comme la Constitution du pays l'exige de ses présidents.

En 2011, alors que le milliardaire Donald Trump avait rejoint le mouvement de ces incrédules, la Maison Blanche était allée encore plus loin en divulguant l'acte de naissance complet de M. Obama.

Vous aimerez aussi

Donald Trump Tout savoir sur Hope Hicks, la directrice de la communication de la Maison Blanche qui vient de démissionner
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a balayé les accusation américaine d'ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016, le 17 février à Munich (Allemagne) lors de la conférence annuelle sur la sécurité. [Thomas KIENZLE / AFP]
Présidentielle américaine «Baratin», «fantasme» : Moscou balaie les accusations d'ingérence électorale
Etats-Unis Oprah Winfrey n'a pas l'intention de se présenter à la présidentielle américaine

Ailleurs sur le web

Derniers articles