Ils achèvent un tour du monde en voiture électrique

Xavier Degon (g) et Antonin Guy posent devant leur voiture électrique le 14 septembre 2012 à Strasbourg [Patrick Hertzog / AFP] Xavier Degon (g) et Antonin Guy posent devant leur voiture électrique le 14 septembre 2012 à Strasbourg [Patrick Hertzog / AFP]

Deux jeunes ingénieurs parisiens ont achevé lundi à Strasbourg un tour du monde à bord d'une voiture 100% électrique, une odyssée de 25.000 km à travers 17 pays, destinée à démontrer qu'un tel véhicule peut s'utiliser sans problème au quotidien.

Les deux globe-trotters, partis de Strasbourg le 11 février au volant de leur Citroën C-Zéro, y ont été accueillis lundi à leur retour par le maire (PS) Roland Ries, après un périple de huit mois, ponctué de quelque 250 séances de recharge, dans des stations-service, des commerces ou chez des particuliers.

"Si avec un véhicule électrique on peut faire le tour du monde, en passant par le désert de Gobi et les routes défoncées du Laos, ça prouve bien qu'on peut l'utiliser pour aller au travail, faire ses courses ou emmener les enfants à l'école", a commenté Xavier Degon, 27 ans, ingénieur chez EDF.

Lors de leur périple, les deux voyageurs ont traversé les Etats-Unis de New York à San Francisco, puis le Japon, et enfin ont relié Singapour à Strasbourg via l'Asie du Sud-Est, la Chine, le Kazakhstan et l'Europe de l'Est.

La voiture devait être rechargée tous les 100 à 150 km, ce qui a donné lieu à "quelques galères", ont reconnu les voyageurs. "Nous ne sommes jamais tombés en panne sèche, même si parfois ça s'est joué à quelques kilomètres près, notamment sur le plateau tibétain et dans les Montagnes rocheuses aux Etats-Unis", a raconté l'autre aventurier, Antonin Guy, 29 ans.

Lors d'une cérémonie d'accueil à Strasbourg, les deux jeunes gens ont pu échanger par liaison vidéo internet avec quelques-uns des anonymes rencontrés lors de leur périple, et qui les avaient aidés en leur "prêtant" une prise électrique.

Parmi eux, un habitant de Kuala Lumpur qui avait déroulé un câble de plusieurs dizaines de mètres entre la voiture garée au pied de son immeuble et son appartement situé... au 12e étage.

Vous aimerez aussi

L'entrée des urgences du CHU de Nantes.
Santé Hôpital : les urgences en danger
Famille et proche de Naomi Musengaparticipe à une marche silencieuse, le 16 mai 2018 à Strasbourg [FREDERICK FLORIN / AFP]
émotion Marches blanches pour Naomi Mussenga : les cortèges réclament «justice et vérité»
Justice Mort de Naomi : la famille a déposé une plainte contre les hôpitaux universitaires de Strasbourg

Ailleurs sur le web

Derniers articles