La revue L'Amateur de Cigare menacée par les non-fumeurs

Le fragile équilibre économique de L'Amateur de Cigare est aujourd'hui menacé par l'association Droit des non-fumeurs (DNF) qui cite "pour publicité directe ou propagande en faveur du tabac" ce magazine spécialisé afin de le faire interdire de vente dans les kiosques.[AFP/Archives]

Le fragile équilibre économique de L'Amateur de Cigare est aujourd'hui menacé par l'association Droit des non-fumeurs (DNF) qui cite "pour publicité directe ou propagande en faveur du tabac" ce magazine spécialisé afin de le faire interdire de vente dans les kiosques.

L'audience se tiendra le 8 novembre devant le tribunal correctionnel de Paris.

Créé en 1994 par l'écrivain et journaliste Jean-Paul Kauffmann, L'Amateur de Cigare, "journal indépendant de tout groupe économique", selon sa rédactrice en chef Annie Lorenzo, tire à 30.000 exemplaires, dont 50% sont vendus par abonnement et 50% en kiosques.

Droit des non-fumeurs - 38 ans d'existence et "de 1.000 à 1.500 adhérents", selon son président Gérard Audureau - réclame au directeur de publication et à la société éditrice 60.000 euros à titre de dommages et intérêts pour avoir "publié des photographies et des publications à finalité de propagande et de publicité de cigare".

L'association reproche à la revue de "faire l'apologie du cigare" en violation d'articles du code de santé publique et d'être vendue comme "n'importe quel journal dans toute la France, dans des commerces de journaux".

DNF vise particulièrement le numéro 78 d'octobre/novembre 2010 de L'Amateur de Cigare et en particulier une douzaine de photographies de publicités ou d'illustrations d'articles.

"Est-ce de la propagande ?"

"Un ensemble de faits, dit Gérard Audureau à l'AFP, qui concourent à présenter le tabac sous un jour attractif et attrayant et de faire de la publicité pour des marques vantant des produits (humidificateurs, étuis à cigare ...) sur le cigare.

Dans ce numéro, le pneumologue Philippe Even assurait que les "études sur le tabagisme passif n'ont aucun fondement scientifique", tandis que Gérard Audureau dénonçait les "négationnistes de la lutte anti-tabac".

"Nous parlons d'un produit légal", plaide Annie Lorenzo, qui entend défendre "la liberté d'expression" et ne pas laisser une association "priver les amateurs de cigares du droit d'être informés".

La rédactrice en chef de L'Amateur de Cigare s'interroge sur le "terme confus", selon elle, de "propagande" contenu dans la loi Evin. L'Amateur de Cigare, "en accord avec la loi Evin, ne fait jamais de publicité en faveur du tabac", explique Annie Lorenzo, ajoutant que "c'est donc sur le terme confus de propagande qu'on nous cherche noise".

L'Amateur "ne fait non plus aucune propagande pour le cigare, il fait son travail et informe ses lecteurs", insiste-t-elle. "Ecrire que tel havane est un +excellent cigare+ et citer la marque, est-ce de la +propagande+, et dire que tel cigare est mauvais ou trop cher, est-ce aussi de la propagande?", demande la rédactrice en chef de la revue, qui publie dans chaque numéro des dégustations comparées de cigares.

La loi du 10 janvier 1991 relative à la lutte contre le tabagisme et l'alcoolisme, rappelle Gérard Audureau, réserve à une dizaine de revues destinées à des professionnels la possibilité de faire de la publicité. "Le fait de mettre L'Amateur de Cigare en vente dans les kiosques est donc contraire à la loi", soutient-il. Pour autant, le président de Droit des non-fumeurs n'est "pas opposé à ce que la revue reste une publication exclusivement vendue par abonnement".

Vous aimerez aussi

Des membres de la Croix Rouge guinéenne à Conakry, lors d'une campagne de sensibilisation aux dangers du virus Ebola, le 11 avril 2014 [Cellou Binani / AFP/Archives]
AfSud Guinée: l'épidémie de fièvre Ebola "sous contrôle"
santé Une Italienne enceinte des jumeaux d'une autre par erreur
Les présidents français François Hollande (c) et mexicain Enrique Pena Nieto (d), la ministre française de la Culture et la Communication Aurélie Filippetti (g) sur le site archéologique de Teotihuacan le 11 avril 2014, au Mexique [Alain Jocard / AFP]
Diplomatie Hollande souligne le retard à combler dans les relations avec le Mexique

Ailleurs sur le web

Derniers articles