Référendum sur un code de la famille plus libéral

Les bureaux de vote en Slovénie ont ouvert dimanche matin à 05H00 GMT pour un référendum consacré à l'application ou non d'un nouveau Code de la famille, plus libéral, rejeté par l'Eglise catholique et une grande partie des conservateurs car il élargit les droits des couples homosexuels, notamment en matière d'adoption.[AFP/Archives]

Les bureaux de vote en Slovénie ont ouvert dimanche matin à 05H00 GMT pour un référendum consacré à l'application ou non d'un nouveau Code de la famille, plus libéral, rejeté par l'Eglise catholique et une grande partie des conservateurs car il élargit les droits des couples homosexuels, notamment en matière d'adoption.

Pour les 1,7 million d'électeurs inscrits, les bureaux resteront ouverts jusqu'à 17H00 GMT, les résultats étant attendus tard dans la soirée.

La nouvelle loi, dont l'objectif principal est de renforcer la protection de l'enfant, élargit aussi les droits des couples homosexuels en leur donnant le même statut légal qu'à un couple marié, en matière de fiscalité ou d'héritage notamment.

Elle offre aussi la possibilité pour l'un ou l'une d'adopter l'enfant de son ou sa partenaire, une disposition vivement contestée par l'Eglise et les conservateurs.

Ces derniers rejettent aussi la nouvelle définition de la famille, décrite comme "un groupe comprenant au moins un enfant avec un ou deux parents, ou d'autres adultes apportant leur aide" au foyer.

Pour eux, un enfant ne peut se développer correctement en dehors de la cellule familiale traditionnelle, avec une mère et un père. Et ils s'offusquent de voir le mariage être mis sur un pied d'égalité ou presque avec un partenariat homosexuel.

Pour ses défenseurs, majoritaires dans le camp de la gauche mais aussi chez les écologistes et le petit parti libéral Ligue citoyenne de Gregor Virant, qui participe au gouvernement de coalition de centre-droit composé de cinq partis, le texte permet d'éviter toute discrimination envers tous les enfants qui vivent dans un cercle familial différent du cadre traditionnel.

Les derniers sondages donnent le "oui" gagnant, mais l'issue dépendra largement de la participation, les conservateurs mobilisant traditionnellement plus facilement leur électorat.

Le Parlement avait adopté la loi en juin 2011, mais elle n'a jamais pu être appliquée. Des groupes civils conservateurs soutenus par l'Eglise catholique ont réuni les 40.000 signatures nécessaires à l'organisation d'un référendum devant décider de sa mise en oeuvre.

En cas de victoire du "non", la loi ne pourra pas être de nouveau discutée au parlement avant douze mois.

L'ancienne législation date de 1976, quand la Slovénie, petit pays de deux millions d'habitants aujourd'hui membre de l'Union européenne et de la zone euro, appartenait encore à la Yougoslavie communiste.

Vous aimerez aussi

Basket Eurobasket 2017 : les Bleus plus qu'inquiétants
Télévision Eurobasket : France-Slovénie, à quelle heure et sur quelle chaîne ?
Mondial de hand Mondial de hand : la France se qualifie pour «sa» finale

Ailleurs sur le web

Derniers articles