Enlèvement du vice-consul saoudien au Yémen

Des hommes armés ont enlevé mercredi matin le vice-consul saoudien à Aden, principale ville du sud du Yémen où le réseau d'Al-Qaïda tente de conforter sa présence, a indiqué la police.[AFP/Archives]

Des hommes armés ont enlevé mercredi matin le vice-consul saoudien à Aden, principale ville du sud du Yémen où le réseau d'Al-Qaïda tente de conforter sa présence, a indiqué la police.

Le vice-consul, Abdallah al-Khalidi, a été enlevé alors qu'il sortait de son domicile dans le quartier de Mansoura par des hommes armés non identifiés, a précisé une source policière, sans pouvoir indiquer où il avait été conduit.

Il y a quatre mois, des hommes armés avaient intercepté le vice-consul et avaient volé sa voiture, selon les mêmes sources.

Aden est la principale ville du sud du Yémen, où des combattants liés à Al-Qaïda contrôlent déjà plusieurs localités, profitant de l'affaiblissement du pouvoir central en raison de la révolte populaire qui a abouti au départ du président Ali Abdallah Saleh.

Le réseau Al-Qaïda contrôle notamment depuis fin mai 2011 la ville de Zinjibar, chef-lieu de la province sudiste d'Abyane et plusieurs localités proches d'Aden.

Al-Qaïda a intensifié ses opérations depuis le 25 février, date à laquelle le vice-président Abd Rabbo Mansour Hadi a succédé officiellement au président Saleh qui est resté au pouvoir pendant 33 ans.

Vous aimerez aussi

Un adolescent écrit sur un tableau au centre "Hori" pour anciens enfants jihadistes géré par les forces kurdes à Tal Maarouf, dans le nord-est de la Syrie, le 11 février 2018 [Delil souleiman / AFP]
Moyen-orient Syrie : «les lionceaux du califat» réparés par l'écoute et la «morale»
Diplomatie Vladimir Poutine veut «chercher des solutions» au Moyen-Orient avec Benyamin Netanyahou
Dépouillement dans un bureau de vote à Beyrouth, le 6 mai 2018 [ANWAR AMRO / AFP]
Moyen-orient Liban : le Hezbollah se réjouit, le mouvement d'Hariri perd un tiers des sièges au Parlement

Ailleurs sur le web

Derniers articles