Pakistan: 4 insurgés tués par un drone américain

Quatre insurgés islamistes ont été tués vendredi par un tir de missiles d'un drone américain dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan, près de la frontière afghane, ont indiqué les autorités chargées de la sécurité.[AFP/Archives]

Quatre insurgés islamistes ont été tués vendredi par un tir de missiles d'un drone américain dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan, près de la frontière afghane, ont indiqué les autorités chargées de la sécurité.

Les missiles avaient pour cible une maison dans la zone de Miranshah, la principale ville du Waziristan du Nord, connu comme un bastion des insurgés islamistes liés aux talibans et à Al-Qaïda.

"Deux missiles ont frappé une maison et quatre talibans ont été tués", a déclaré à l'AFP un responsable de la sécurité.

Selon des témoins, l'attaque a provoqué un incendie qui a détruit le bâtiment, situé dans le quartier des changeurs de devises, une zone commerçante de la ville.

Les zones tribales, frontalières avec l'Afghanistan, en particulier les Waziristans du Sud et du Nord, sont la base arrière des talibans afghans, notamment du réseau Haqqani, bête noire des soldats américains de la force de l'Otan de l'autre côté de la frontière.

Le Pakistan souhaite l'arrêt de ces tirs de drone, jugeant qu'ils sont contre-productifs car ils tueraient des civils, nourrissant l'opinion anti-américaine, et ils violent sa souveraineté.

Mais les Etats-Unis estiment qu'ils sont utiles, ayant permis de tuer d'importants cadres d'Al-Qaïda et des centaines de talibans pakistanais et afghans.

Les attaques de ces avions sans pilotes de la CIA, stationnés en Afghanistan voisin, ont débuté en 2004 et se sont considérablement intensifiées ces dernières années. Ces derniers mois cependant, elles ont été moins fréquentes.

Quelque 540 attentats --suicide pour la plupart-- des talibans pakistanais et autres groupes alliés à Al-Qaïda ont tué près de 5.000 personnes au Pakistan depuis l'été 2007, quand ces insurgés, au diapason d'Oussama ben Laden, ont décrété le jihad à Islamabad pour son soutien dès fin 2001 à Washington dans sa "guerre contre le terrorisme".

Vous aimerez aussi

Asma Nawab, ancienne détenue, est libérée et retourne chez elle, à Karachi au Pakistan, le 7 avril 2018 [RIZWAN TABASSUM / AFP/Archives]
Justice Au Pakistan, une erreur judiciaire jette une lumière crue sur les failles du système
Pakistan : des femmes s'émancipent en deux-roues
conduite Pakistan : des femmes s'émancipent en deux-roues
Pakistan : un pont s'effondre, au moins 5 morts et 12 disparus
Accident Pakistan : un pont s'effondre, au moins 5 morts et 12 disparus

Ailleurs sur le web

Derniers articles