Corée du Nord: conférence du parti avant l'envoi de la fusée

La Corée du Nord a annoncé lundi la tenue d'une conférence exceptionnelle de son parti, le 11 avril, pour cimenter la position de son jeune nouveau dirigeant, avant les commémorations du centenaire de la naissance du fondateur du pays et le lancement controversé d'une fusée.[DigitalGlobe/AFP]

La Corée du Nord a annoncé lundi la tenue d'une conférence exceptionnelle de son parti, le 11 avril, pour cimenter la position de son jeune nouveau dirigeant, avant les commémorations du centenaire de la naissance du fondateur du pays et le lancement controversé d'une fusée.

Pyongyang va célébrer le 15 avril le centenaire de la naissance de Kim Il-Sung, fondateur du pays après la Deuxième guerre mondiale, et père et grand-père des deux dirigeants qui lui ont succédés.

La Corée du Nord a annoncé mi-mars le lancement d'une fusée entre le 12 et le 16 avril pour placer en orbite un satellite d'observation à usage civil. Mais les Etats-Unis et leurs alliés, notamment sud-coréens et japonais, y voient un test déguisé de missile balistique à longue portée et demandent à Pyongyang d'y renoncer.

Selon les analystes, la réunion annoncée du Parti des travailleurs de Corée --parti unique-- devrait nommer le nouveau dirigeant Kim Jong-Un, qui a succédé à son père lorsqu'il est mort en décembre dernier, au poste de secrétaire général du parti.

Kim Jong-Un, âgé de moins de trente ans --son âge exact n'est pas connu--, a été proclamé "grand successeur" mais n'a été nommé officiellement qu'à un seul des postes détenus par son père Kim Jong-Il: celui de commandant suprême des forces armées, qui regroupent 1,2 million de soldats.

Des réunions de comité de parti au sein de l'armée, des provinces, des villes et des comtés ont élu Kim Jong-Un comme un des délégués à la conférence du 11 avril, "reflétant ainsi la volonté unanime et le désir de tous les membres du parti, des personnels de service et de la population", a déclaré l'agence offcielle nord-coréenne KCNA.

Pyongyang va également tenir la session annuelle de son parlement le 13 avril, a rappelé KCNA.

Ce parlement, qui suit les directives des dirigeants, peut nommer le président de la Comission de défense nationale, l'organe le plus élevé du régime stalinien nord-coréen.

Kim Jong-Il occupait cette position mais on ignore si son successeur obtiendra lui aussi ce titre.

Vous aimerez aussi

espace Flash lumineux sur mars : l'hypothèse de la NASA
espace Vidéo : frôlé par une météorite en pleine chute libre
Photo fournie par Arianespace du lancement le 19 décembre 2013 à Kourou d'une fusée Soyouz  [Jm Guillon / ESA CNES Arianespace/AFP/Archives]
sciences Guyane: une fusée Soyouz décolle avec à bord le satellite Sentinel-1A

Ailleurs sur le web

Derniers articles