Mort d'Arafat : les juges français veulent aller à Ramallah

Les juges enquêtant sur la thèse d'un possible empoisonnement de Yasser Arafat ont demandé à se rendre à Ramallah, où est inhumé l'ex-dirigeant palestinien et où des policiers français réaliseront des prélèvements, a annoncé sa veuve dans un communiqué transmis par son avocat. Les juges enquêtant sur la thèse d'un possible empoisonnement de Yasser Arafat ont demandé à se rendre à Ramallah, où est inhumé l'ex-dirigeant palestinien et où des policiers français réaliseront des prélèvements, a annoncé sa veuve dans un communiqué transmis par son avocat.

Les juges enquêtant sur la thèse d'un possible empoisonnement de Yasser Arafat ont demandé à se rendre à Ramallah, où est inhumé l'ex-dirigeant palestinien et où des policiers français réaliseront des prélèvements, a annoncé sa veuve dans un communiqué transmis par son avocat.

En attendant ce déplacement, dont la date demeure inconnue, Mme Souha Arafat a appelé la Ligue arabe et l'Autorité palestinienne à suspendre leurs "initiatives" relatives au mystère entourant le décès de son mari, afin de faciliter le travail des enquêteurs français.

Une information judiciaire a été ouverte fin août et confiée à trois juges d'instruction de Nanterre, après une plainte contre X pour assassinat avec constitution de partie civile de Mme Arafat. Cette plainte faisait suite à la découverte de polonium, une substance radioactive hautement toxique, sur des effets personnels de l'ex-dirigeant palestinien.

"Je me félicite que les trois magistrats instructeurs du tribunal de grande instance de Nanterre en charge du dossier aient d'ores et déjà indiqué officiellement à mon avocat avoir entrepris les démarches nécessaires à leur transport à Ramallah", a indiqué Mme Arafat dans un communiqué diffusé mercredi par le cabinet de son conseil, Me Pierre-Olivier Sur.

"Ainsi, des experts de la police scientifique française pourront très prochainement effectuer des prélèvements sous leur autorité", ajoute Mme Arafat.

Vous aimerez aussi

Le portrait de Shimon Peres entouré d'un crèpe noir lors de la réunion du gouvernement le 28 septembre 2016 à Jérusalem [RONEN ZVULUN / POOL/AFP]
Shimon Peres Obsèques de Shimon Peres: Israël se prépare à recevoir les dirigeants de la planète
L'ancien dirigeant israélien Shimon Peres, ici en mai 2016, s'est éteint le 28 septembre.
Shimon Peres Shimon Peres, la paix pour testament
expertise Mort d'Arafat : les Palestiniens sceptiques

Ailleurs sur le web

Derniers articles