Décision sur la libération sous caution de Rimsha

Tahir Naveed Chaudhry, the lawyer of a Christian girl accused of blasphemy, talks with the media after a court hearing in Islamabad on Aug 28, 2012. Rimsha, aged 11 to 16 according to different reports, is accused of burning pages from a children's religious instruction book inscribed with verses from the Koran, Islam's holy book. She was arrested and remanded in custody on August 23rd. AFP PHOTO/ Farooq NAEEM [AFP] Tahir Naveed Chaudhry, the lawyer of a Christian girl accused of blasphemy, talks with the media after a court hearing in Islamabad on Aug 28, 2012. Rimsha, aged 11 to 16 according to different reports, is accused of burning pages from a children's religious instruction book inscribed with verses from the Koran, Islam's holy book. She was arrested and remanded in custody on August 23rd. AFP PHOTO/ Farooq NAEEM [AFP]

La jeune Pakistanaise chrétienne accusée d'avoir profané le Coran saura dans la journée si elle est libérée sous caution, a annoncé vendredi la justice à l'issue d'une audience tenue dans la matinée.

"J'ai écouté les arguments des deux parties et j'annoncerai ma décision plus tard dans la journée", a déclaré le juge Muhammad Azam Khan après avoir examiné la demande de libération sous caution de l'adolescente présentée par ses avocats devant un tribunal d'Islamabad.

Selon l'avocat de Rimsha, Tahir Naveed Chaudhry, la décision pourrait être annoncée "cet après-midi vers 15H00 (10H00 GMT), après la prière du vendredi".

Rimsha, illettrée et âgée d'environ 14 ans selon des médecins qui l'ont examinée, est emprisonnée depuis trois semaines après avoir été accusée par des voisins d'avoir brûlé des versets du Coran, un crime passible de la prison à vie au Pakistan, dans son quartier pauvre de la périphérie de la capitale.

L'affaire a connu un développement spectaculaire le week-end dernier lorsque la police a écroué l'imam de la mosquée voisine de la jeune chrétienne et l'a accusé d'avoir lui-même introduit des pages du Coran dans les feuilles brûlées que lui avait rapportées un voisin, afin "d'expulser" les chrétiens du quartier.

Rimsha a reçu depuis le soutien d'une des principales associations de dignitaires musulmans du Pakistan et d'un ministre, alors que le Vatican, la France et les Etats-Unis se sont émus de son sort.

Toute l'actualité sur la petite Rimsha

Vous aimerez aussi

Asma Nawab, ancienne détenue, est libérée et retourne chez elle, à Karachi au Pakistan, le 7 avril 2018 [RIZWAN TABASSUM / AFP/Archives]
Justice Au Pakistan, une erreur judiciaire jette une lumière crue sur les failles du système
Pakistan : des femmes s'émancipent en deux-roues
conduite Pakistan : des femmes s'émancipent en deux-roues
Pakistan : un pont s'effondre, au moins 5 morts et 12 disparus
Accident Pakistan : un pont s'effondre, au moins 5 morts et 12 disparus

Ailleurs sur le web

Derniers articles