Le CICR a reçu des "engagements positifs" d'Assad

Le nouveau président du CICR (Comité international de la Croix-Rouge) a déclaré vendredi avoir reçu des engagements positifs de la part du président Bachar al-Assad cette semaine à Damas, tout en soulignant qu'il fallait attendre que ces promesses soient mises en oeuvres dans les prochaines semaines. [SANA] Le nouveau président du CICR (Comité international de la Croix-Rouge) a déclaré vendredi avoir reçu des engagements positifs de la part du président Bachar al-Assad cette semaine à Damas, tout en soulignant qu'il fallait attendre que ces promesses soient mises en oeuvres dans les prochaines semaines. [SANA]

Le nouveau président du CICR (Comité international de la Croix-Rouge) a déclaré vendredi avoir reçu des engagements positifs de la part du président Bachar al-Assad cette semaine à Damas, tout en soulignant qu'il fallait attendre que ces promesses soient mises en oeuvres dans les prochaines semaines.

M. Maurer vient de rentrer de Syrie après une visite de trois jours au cours de laquelle il s'est entretenu avec le président Assad, et les ministres des Affaires étrangères, de l'Intérieur, ainsi que de la Santé et de la Réconciliation nationale.

"Le président al-Assad est convenu qu’il est nécessaire d’accroître d’urgence l'aide humanitaire en facilitant l’entrée de secours qui nous permettraient d’intensifier notre action et de faire face de manière adéquate aux besoins sans cesse croissants", a indiqué M. Maurer dans une déclaration.

"Je me suis aussi entretenu avec le président Assad de notre demande de visite de toutes les personnes détenues en Syrie en relation avec les événements actuels - les personnes détenues dans tous les établissements, notamment ceux gérés par les services de sécurité et ceux utilisés pour les interrogatoires. Le président Assad s’est dit prêt à examiner cette question", a précisé le président du CICR.

"Les engagements positifs que j'ai reçus lors de mes rencontres devront bien sûr être suivis et évalués dans les semaines à venir", a-t-il poursuivi.

"Chaque jour qui passe apporte son lot de victimes et de souffrances. Je suivrai personnellement avec la plus grande attention la manière dont les résultats de nos discussions se matérialisent sur le terrain", a-t-il conclu.

Vous aimerez aussi

Le président russe Vladimir Poutine avec son homologue français Emmanuel Macron et son épouse Brigitte le 24 mai 2018 à Saint-Pétersbourg [Dmitry LOVETSKY / POOL/AFP]
Diplomatie Iran, Syrie, Ukraine : Macron veut des «initiatives communes» avec Poutine
Terrorisme Syrie : les forces kurdes annoncent la capture du jihadiste français Adrien Guihal
Des combattants gouvernementaux progressent en direction de positions du groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans le quartier de Hajar al-Aswad dans le sud de Damas. Photo fournie par l'agence officielle syrienne SANA, le 14 mai 2018 [Handout / SANA/AFP/Archives]
Conflit Le régime syrien a pris le contrôle total de Damas après avoir chassé Daesh

Ailleurs sur le web

Derniers articles