Nucléaire: les grandes puissances vont soumettre une résolution contre l'Iran

Les grandes puissances vont soumettre un texte de résolution condamnant l'extension continue des activités d'enrichissement d'uranium de l'Iran au conseil de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a-t-on appris mercredi de source diplomatique à Vienne. [AFP] Les grandes puissances vont soumettre un texte de résolution condamnant l'extension continue des activités d'enrichissement d'uranium de l'Iran au conseil de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a-t-on appris mercredi de source diplomatique à Vienne. [AFP]

Les grandes puissances vont soumettre un texte de résolution condamnant l'extension continue des activités d'enrichissement d'uranium de l'Iran au conseil de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a-t-on appris mercredi de source diplomatique à Vienne.

Le groupe des 5+1 (Etats-Unis, Chine, Russie, Grande-Bretagne, France et Allemagne) exprime dans ce texte ses "sérieuses préoccupations" en particulier concernant l'augmentation des capacités d'enrichissement à Fordo (centre), un site enfoui sous une montagne, et demande à nouveau à Téhéran de coopérer pleinement et sans délai supplémentaire avec l'AIEA, selon les mêmes sources.

Le texte pourrait être soumis au vote des 35 membres du conseil des gouverneurs jeudi, ajoutent-elles.

Le document prend acte également du refus de l'Iran d'accorder à l'agence l'accès aux sites qu'elle souhaite inspecter, en particulier la base militaire de Parchin, près de Téhéran.

L'AIEA soupçonne l'Iran d'avoir procédé sur ce site à des tests d'explosion conventionnelle applicable au nucléaire et a observé depuis février des activités sur les lieux laissant craindre que le pays soit en train d'effacer toute trace compromettante. "Quand l'agence pourra accéder aux lieux, sa capacité à procéder à une vérification efficace aura été considérablement entravée", avait-elle indiqué dans son dernier rapport.

Dans ce rapport, l'agence onusienne avait aussi fait état d'un doublement de la capacité d'enrichissement d'uranium à Fordo, montrant que Téhéran continuait d'ignorer des résolutions des Nations unies lui demandant de mettre un terme à cette activité.

L'uranium enrichi est utilisé pour la production d'électricité ou d'isotopes médicaux, servant à diagnostiquer certains cancers, mais purifié jusqu'à 90%, il entre dans la fabrication de l'arme atomique.

L'Iran enrichit jusqu'à 20%, et peut, à partir de ce niveau, transformer rapidement l'uranium en matériau utilisable dans une bombe, selon les experts. Mais le pays nie catégoriquement vouloir fabriquer l'arme atomique.

Vous aimerez aussi

Nucléaire L'AIEA confirme le respect des engagements iraniens
Corée du Nord La Corée du Nord disposerait désormais d'au moins 20 bombes nucléaires
Une pipette avec des moustiques susceptibles de transmettre le virus du Zika vont être stérilisés dans un des laboratoire de l'AIEA à Seibersdorf, près de Vienne le 10 février 2016 [HELMUT FOHRINGER / APA/AFP]
Maladie Zika : les chercheurs traquent le moustique mâle pour le neutraliser

Ailleurs sur le web

Derniers articles