Poursuite des heurts près de l'ambassade américaine au Caire

Manifestation contre un film américain jugé anti-islam le 13 septembre 2012 à proximité de l'ambassade des Etats-Unis au Caire [Khaled Desouki / AFP] Manifestation contre un film américain jugé anti-islam le 13 septembre 2012 à proximité de l'ambassade des Etats-Unis au Caire [Khaled Desouki / AFP]

Des heurts entre forces de l'ordre et manifestants protestant contre un film américain jugé anti-islam se poursuivaient vendredi matin aux abords de l'ambassade des Etats-Unis au Caire, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les manifestants, des jeunes se déplaçant en petits groupes de quelques dizaines de personnes, jetaient des pierres sur les policiers anti-émeute, chargés de boucler les accès à la mission diplomatique, qui répondaient par des tirs de grenades lacrymogènes.

Les abords de l'ambassade étaient jonchés de cailloux et de gravats utilisés comme projectiles, et l'épave d'une voiture calcinée était visible sur une avenue proche.

Les manifestants se repliaient régulièrement sur la grande place Tahrir, située à proximité, épicentre des manifestations du début 2011 qui ont abouti à la chute du régime de Hosni Moubarak et qui reste le site de prédilection des rassemblements politiques.

Les Frères musulmans, la plus importante force politique du pays, dont est issu le président Mohamed Morsi, ont appelé quant à eux à des "rassemblements pacifiques" à travers le pays après la grande prière du vendredi, en milieu de journée, pour protester contre ce film.

Les contre l'ambassade ont débuté mardi avec plusieurs milliers de personnes. Un groupe était alors parvenu à enlever le drapeau américain pour le remplacer par un étendard islamiste.

Elles se sont poursuivies avec des rassemblements plus petits mais plus violents, affrontant de manière sporadique les forces de l'ordre qui bouclent le secteur.

Vous aimerez aussi

Religion Cigarette, sexe, eau : quels sont les interdits du Ramadan ?
L'Afghan Mohammad Tamim Sahibzada, maître ès miniatures et responsable des enluminures, montre un Coran en soie dans les 610 pages ont été peintes à la main, le 19 avril 2018 à la Fondation britannique Turquoise Mountain, à Kaboul [WAKIL KOHSAR / AFP]
oeuvre d'art Un Coran en soie pour préserver l'héritage culturel de l'Afghanistan
Inde Soupçonné d'avoir tué une vache, un musulman battu à mort par la foule

Ailleurs sur le web

Derniers articles