130 interpellations pour le 1er anniversaire d'Occupy

Une femme porte un masque d'Anonymous, le 17 septembre 2012, pour le premier anniversaire du mouvement Occupy Wall Street, à New York [Stan Honda / AFP] Une femme porte un masque d'Anonymous, le 17 septembre 2012, pour le premier anniversaire du mouvement Occupy Wall Street, à New York [Stan Honda / AFP]

Plus de 130 personnes ont été interpellées lundi à New York, dans le cadre de manifestations organisées pour le premier anniversaire du mouvement Occupy Wall Street (OWS), a-t-on appris de la police.

Nous avons procédé à "135 interpellations aujourd'hui", a précisé dans l'après-midi un porte-parole de la police à l'AFP, alors qu'environ un millier de manifestants étaient réunis à Zuccotti park et alentour, dans le quartier de Wall Street.

Lundi matin, les protestataires dont le nombre est au fil des heures progressivement passé de 300 à 600, puis environ un millier, avaient sans succès tenté de s'approcher de la Bourse de New York.

La police, présente en force, les en a empêchés. Toutes les ruelles menant à Wall Street étaient fermées par des policiers à cheval, et la Bourse a ouvert à l'heure habituelle.

Dans l'après-midi, les manifestants qui, dans la matinée, s'étaient scindés en petits groupes mobiles, se sont retrouvés à Zucotti Park, profitant d'une journée ensoleillée.

"Rien n'a changé", pouvait-on lire sur la pancarte d'une manifestante.

C'est sur cette petite place urbaine qu'avait commencé le 17 septembre 2011 le mouvement dénonçant le trop grand pouvoir de la finance et les inégalités, qui s'était ensuite propagé à de nombreuses villes américaines.

La police avait expulsé le campement new-yorkais en pleine nuit deux mois plus tard, le 15 novembre. Les autres campements avaient subi le même sort, ou disparu d'eux-mêmes.

Privé de son centre stratégique, et rapidement affaibli par des dissensions internes, le mouvement OWS a depuis perdu de son influence, faute de cap précis. Il n'a pas pu, ou pas voulu, s'inscrire dans le débat politique en pleine année électorale.

Lundi, le nombre des manifestants n'avait plus rien à voir avec les foules de l'an dernier, quand, à plusieurs reprises, avec l'appui des syndicats, Occupy avait rassemblé au plus fort du mouvement des milliers de personnes.

Vous aimerez aussi

Histoire du jour Depuis 8 ans, leur coffre-fort volé était dans le jardin des voisins
Etats-Unis Accusé par plusieurs femmes de violences, le procureur général de New York démissionne
Etats-Unis Le Qatar a acheté un appartement à 6,5 millions de dollars dans la Trump Tower

Ailleurs sur le web

Derniers articles