Film anti-islam : violentes manifestations en Afghanistan et au Pakistan

Manifestation le 16 septembre 2012 à Kaboul contre la diffusion d'un film hostile à l'islam [Massoud Hossaini / AFP] Manifestation le 16 septembre 2012 à Kaboul contre la diffusion d'un film hostile à l'islam [Massoud Hossaini / AFP]

Plus de mille Afghans ont protesté lundi de manière violente contre la diffusion d'un film hostile à l'islam, incendiant des voitures de police dans une artère de Kaboul où sont notamment installées des bases de l'Otan et des Etats-Unis, ont indiqué les autorités.

Il s'agit de la première manifestation violente dans la capitale afghane contre la diffusion du "Innocence of Muslims" (l'innocence des musulmans), un long-métrage de très faible qualité, ayant provoqué des violences en Libye, au Yémen, au Soudan.

Au Pakistan, des milliers de personnes ont manifesté dimanche pour dénoncer le film dénigrant l'islam, et au moins huit personnes ont été blessées dans des affrontements avec la police devant le consulat américain à Karachi (sud), a indiqué dimanche la police.

Les forces de l'ordre ont tiré en l'air et fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau pour disperser un millier de personnes qui s'étaient rassemblées à l'appel du Majlis-e-Wahadatul Muslimeen, une organisation religieuse chiite. Des manifestants sont parvenus à franchir le cordon policier et se sont approchés du bâtiment hautement protégé du consulat américain de la capitale économique du Pakistan, sur lequel ils ont lancé des pierres.

"A bas l'Amérique", "Nous sacrifierons nos vies pour sauvegarder l'honneur du prophète", "Pendez le réalisateur du film", criaient les protestataires. Les heurts "ont fait huit blessés", a déclaré à l'AFP le chef de la police de Karachi Iqbal Mehmood, précisant qu'au moins 20 personnes avaient été arrêtées. Selon un autre responsable de la police, Asif Ijaz, "la police a dû utiliser des gaz lacrymogènes après que les protestataires eurent refusé de prêter la moindre attention" à ses avertissements. Aucun membre du personnel du consulat américain n'a été blessé et les locaux n'ont pas subi de dégâts, a indiqué Richard Silver, un porte-parole de la représentation diplomatique.

Toujours à Karachi, un autre rassemblement de quelque 1.500 personnes s'est tenu à l'appel de l'organisation pro-taliban Jamiat Ulema-e-Islam (JUI).

A Lahore, la grande ville de l'est du Pakistan, environ 6.000 personnes se sont rassemblées, sans heurts, pour protester contre le film, selon les estimations de la police. Quelques centaines de personnes ont également défilé à Quetta (sud-ouest), Multan (centre) et Muzaffarabad (Cachemire pakistanais).

Deux jours auparavant, des centaines de personnes avaient manifesté dans différentes villes du Pakistan pour dénoncer ce film à bas budget, tourné aux Etats-Unis et qui a suscité une vague de violence anti-américaine dans le monde arabo-musulman.

La police a renforcé la sécurité autour des missions diplomatiques américaines au Pakistan après les attaques contre les consulats et ambassades américaines en Egypte, en Libye et au Yemen.

L'ambassadeur américain et trois autres Américains ont été tués à Benghazi en Libye dans l'attaque du consulat américain.

Vous aimerez aussi

Polémique "L'Innocence des musulmans" retiré de YouTube
Le logo de YouTube [Lionel Bonaventure / AFP/Archives]
Internet Egypte : YouTube bloqué pendant un mois ?
Croquis d'audience réalisé par Mona Shafer Edwards, de l'auteur du film anti-islam, Mark Basseley Youssef, le 27 septembre 2012 devant un tribunal à Los Angeles [Mona Shafer Edwards / AFP/Archives]
ciné L'auteur du film anti-islam condamné à un an de prison

Ailleurs sur le web

Derniers articles